Où est la "maison" ?

"La maison" est le lieu qui a un toit et des murs, à l'intérieur duquel nous nous sentons à l'abri ; mais la maison est aussi le lieu où nous sommes accueillis sans objection en temps de persécution, de guerre ou de famine. Où nous sommes guéris.

12 décembre 2017-Temps de lecture : 2 minutes

Dostoïevski, dans "Crime et châtiment", met ces mots dans la bouche d'un de ses personnages : "Chaque homme devrait avoir un endroit où aller.". Et en très peu de mots, il parvient à concentrer la mesure du besoin infini inscrit dans nos fibres les plus profondes : le besoin et le désir d'une maison.

Y "maison" est celle qui a un toit et des murs, à l'intérieur de laquelle nous pouvons nous sentir à l'abri, être nous-mêmes jusqu'au bout sans fictions ; mais la maison est aussi le lieu où nous sommes accueillis sans objections lorsque nous traversons des difficultés ou fuyons des situations de guerre, de faim, de persécution ; le lieu où nous sommes guéris, un réseau de relations qui sont bonnes et spéciales pour nous.

Sur cette base, afin de faciliter sa tâche de réponse aux besoins concrets des personnes vivant dans des situations vulnérables dans le monde, l'AVSI a lancé la campagne Tende 2017-2018 sur une question : où se trouve "maison"? qui provoque et vous invite à soutenir quatre projets d'aide dans des situations de crise.

Ces projets sont les suivants. En Irak, la reconstruction d'un asile à Qaraqosh, la ville de la plaine de Ninive où reviennent les habitants chassés par Isis en 2014 ; un asile proposé comme un lieu d'éducation et de protection de l'enfance (il accueille 400 enfants), mais aussi un moteur pour la reconstruction d'une communauté meurtrie.

En Syrie, Hôpitaux ouvertsdeux à Damas et un à Alep, afin de garantir que même les plus démunis soient pris en charge. En Ouganda, un système intégré d'actions pour l'accueil des réfugiés - plus de 1,5 million en provenance du Soudan du Sud - et l'accompagnement, l'éducation et la formation professionnelle des jeunes. En Italie, Portofrancoun réseau de centres qui offrent des cours gratuits de rattrapage et de soutien scolaire aux jeunes en difficulté, italiens et étrangers, favorisant ainsi l'accueil et l'intégration.

Mais l'intention sous-jacente de cette campagne est de combiner une aide concrète avec une réflexion pointue, personnelle et commune sur la question des "maison", noyau central pour que nos sociétés plurielles aspirent à être inclusives et libres.

L'auteurMaria Laura Conte

Diplôme en littérature classique et doctorat en sociologie de la communication. Directeur de la communication de la Fondation AVSI, basée à Milan, qui se consacre à la coopération au développement et à l'aide humanitaire dans le monde entier. Elle a reçu plusieurs prix pour son activité journalistique.

Lire la suite
En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.