Les enseignements du Pape

Aspects théologico-pastoraux du nouveau Directoire pour la catéchèse

Il y a quelques semaines, le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation a publié un nouveau répertoire catéchétique. C'est la troisième depuis le Concile Vatican II, après celles de 1971 et 1997. Nous vous proposons un commentaire.

Ramiro Pellitero-1er septembre 2020-Temps de lecture : 5 minutes

Pour présenter le nouveau Directoire pour la catéchèse, nous ferons quelques remarques introductives, puis nous nous attarderons sur la nécessité d'une catéchèse qui soit une annonce de la foi, et nous mentionnerons certains des défis qu'elle doit relever aujourd'hui. Parmi elles, le répertoire met en avant la culture numérique et la mondialisation de la culture.

Trois notes préliminaires

Tout d'abord, il faut reconnaître que l'idée de la catéchèse que beaucoup de gens ont depuis des décennies est celle d'un enseignement de la religion destiné principalement aux enfants.. Sans négliger la formation des enfants et des jeunes, les circonstances actuelles ont conduit à la redécouverte de la la catéchèse des adultesqui, en prenant le modèle des premiers siècles, est proposé comme "paradigme" pour les autres catéchèses. 

En tout cas, la catéchèse est une nécessité pour tous les chrétiens, quels que soient leur âge et leur situation. Personne ne doit se considérer comme "déjà formé". Et pour tous, le nouveau Directoire pour la catéchèse offre un cadre général et des orientations importantes.

Deuxièmement, la catéchèse doit être distinguée des autres formes d'éducation à la foi, qui sont complémentaires les unes des autres dans le cadre du vaste processus de la mission évangélisatrice de l'Église. l'éducation religieuse dans les écoles, comme une information réfléchie sur le contenu de la foi chrétienne. Ce sujet peut s'adresser aux croyants et aux non-croyants. Elle se situe dans le cadre de l'éducation culturelle à l'école ou dans les établissements d'enseignement supérieur, ce qui signifie qu'elle "rend l'Évangile présent dans le processus personnel d'assimilation systématique et critique de la culture". (n. 313). À cette fin, cette discipline doit avoir la même rigueur académique que les autres disciplines du programme d'études. Elle pourra ainsi mettre en lumière le caractère interdisciplinaire d'une formation humanisante, si importante aujourd'hui pour la vie personnelle, familiale et sociale.

Le site catéchèse d'autre part, ne fait pas partie d'un système scolaire. Son but est l'initiation puis la formation progressive du déjà chrétien : faire grandir en lui son adhésion personnelle au Christ et sa maturité à sa suite. Dans sa présentation, le répertoire met en avant double objectif de la catéchèse avec ces mots : "Faire mûrir la foi initiale et éduquer le vrai disciple par une connaissance plus profonde et plus systématique de la personne et du message de Notre Seigneur Jésus-Christ". (exhort. ap. Catechesi tradendae, 19). 

Il est intéressant de noter comment tout cela permet de dissiper deux malentendus possibles sur la catéchèse : celui d'un enseignement limité aux aspects cognitifs, et celui d'une formation limitée à la sagesse purement humaine. La catéchèse, par contre, est une éducation à la vie, concrètement pour la vie chrétienne. Elle aspire à former des disciples du Christ.

Centralité de la proclamation de la foi et de la conversion missionnaire

Le contexte complexe d'aujourd'hui, caractérisé par de profonds changements culturels, l'abandon de la foi ecclésiale dans des pays de longue tradition chrétienne, ainsi que les difficultés et les exigences de renouvellement spirituel, moral et pastoral au sein même de l'Église, nous mettent au défi d'une nouvelle évangélisation (cf. nn. 38-39). 

Évangile signifie de bonnes nouvelles. Évangéliser, c'est annoncer la bonne nouvelle de l'amour de Dieu apportée par le Christ - le Fils de Dieu fait homme, mort et ressuscité pour nous - selon le commandement du Maître (cf. Mt 28,19). 

La proclamation de la foi en Christ, mort et ressuscité, est appelée, dans le Nouveau Testament, kerygma. Le pape François a renouvelé l'appel à une conversion missionnaire de toute l'Église et de chaque chrétien. Cela rend la catéchèse d'aujourd'hui nécessaire en tant que catéchèse kérygmatiqueIl s'agit de mettre en valeur cette première annonce de la foi. Cependant, cette proclamation n'est pas un principe abstrait, une phrase, une simple information ou un discours articulé pour convaincre l'interlocuteur, mais plutôt la témoignage de la rencontre personnelle avec Jésus-Christ. À partir de ce point central, la foi déploie ses "contenus" : elle est proclamée et confessée dans l'Église (Credo), célébrée dans la liturgie (sacrements), vécue dans son propre style (morale chrétienne), manifestée et nourrie dans le dialogue avec Dieu (prière). 

Bien que la première annonce (kerygma) ne s'identifie pas à la catéchèse, mais la précède, aujourd'hui cette annonce ne peut être laissée de côté, parce que beaucoup n'ont pas encore fait l'expérience de la rencontre personnelle avec Jésus (cf. n. 56). 

Dire qu'il y a aujourd'hui un besoin de catéchèse kérygmatique équivaut à une catéchèse "appelé à être, avant tout, une proclamation de la foi et ne doit pas déléguer à d'autres actions ecclésiales la tâche de faire découvrir la beauté de l'Évangile". (n. 57). Il s'agit pour chaque personne, à travers la catéchèse, d'être capable de "peut découvrir qu'il vaut la peine d'y croire". (ibid.). 

Il faut tenir compte du fait que, dans la proclamation de la foi, le Christ lui-même agit par le biais du témoin qui la proclame (cf. n. 58). Cela exige que les hérauts de cette nouvelle (les éducateurs de la foi, les catéchistes et en général tout chrétien) "incarnent" cette annonce dans leur propre vie, en rendant leur message crédible : "Jésus-Christ vous aime, il a donné sa vie pour vous sauver, et maintenant il est vivant à vos côtés chaque jour, pour vous éclairer, vous fortifier, vous libérer". (Evangelii gaudium, 164). Les principaux éléments d'une catéchèse kérygmatique contemporaine sont exposés aux numéros 57-60 du Directoire. 

En résumé, et selon les lignes indiquées par Saint Paul VI (Evangelii nuntiandi) et les pontificats suivants, notamment le pontificat actuel de François (Evangelii gaudium), il est aujourd'hui nécessaire de disposer d'un "catéchèse kérygmatique".. De cette façon, il sera possible de rendre les fidèles chrétiens "disciples missionnairesCette démarche s'inscrit dans la ligne du Document d'Aparecida (fruit de la 5e conférence du CELAM, 2007), inspiré à son tour par l'appel universel à la sainteté et à l'apostolat proclamé par le Concile Vatican II. 

Culture numérique et mondialisation

Compte tenu du contexte actuel - dans lequel le répertoire met en avant la culture numérique et la mondialisation de la culture (cfr. Présentation)- il est possible d'exemplifier le contenu du document en glanant divers éléments, positifs ou négatifs, qui, ensemble, constituent des défis que la catéchèse doit relever aujourd'hui. 

Sans être exhaustif : la nécessité de lier vérité et amour ; la centralité du témoignage, de la miséricorde et du dialogue ; la transformation spirituelle, promue par la catéchèse, comme service à l'inculturation de la foi ; l'attention aux apports des sciences humaines (psychologie, pédagogie, sociologie, etc.) pour améliorer l'éducation à la foi ; la relation entre catéchèse et piété populaire ; le changement de sensibilité avec le rejet de la mentalité d'"obligation" morale et religieuse et, par conséquent, avec une vision plus personnelle de la catéchèse et de la piété populaire.) pour améliorer l'éducation à la foi ; le rapport entre la catéchèse et la piété populaire ; le changement de sensibilité avec le rejet de la mentalité d'"obligation" morale et religieuse et, par conséquent, avec une vision plus personnaliste de l'éducation morale ; le relativisme doctrinal ; la nécessité de mieux expliquer la liberté du chrétien ; la priorité de l'unité ou de la cohérence de la vie chrétienne que l'éducation doit favoriser ; la compréhension et la pratique de la catéchèse dans le cadre de la communauté chrétienne ; l'importance de l'éducation liturgique ou "mystagogie" à travers le catéchuménat ; les éléments de la "culture numérique" qui peuvent aider ou ont besoin de l'aide de l'éducation à la foi ; les "langages" de la catéchèse, le "chemin de la beauté" et le rôle de la mémoire ; l'horizon du service à la société et de la transformation du monde ; l'apprentissage du discernement au niveau éducatif et catéchétique ; l'articulation des éléments culturels locaux avec le rayonnement universel ; la catéchèse des plus pauvres, des migrants, des détenus ; la dimension œcuménique de la catéchèse et son rôle dans le dialogue avec les religions, avec les indifférents et les incroyants ; la catéchèse et la perspective du "genre" et d'autres questions liées à la culture de la vie et à la bioéthique ; formes et moyens de la catéchèse familiale ; catéchèse et écologie, etc. 

Les éléments suivants présentent un intérêt particulier analyse de la culture numériqueLes lignes directrices sur la marche à suivre dans le processus catéchétiquedans le cadre d'un processus plus large d'évangélisation à la recherche de la plénitude de la vie humaine - et tout ce qui concerne l'histoire de l'humanité. la formation des catéchistesUn grand besoin et un défi ecclésial à tous les niveaux.

Lire la suite
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.