Monde

Mouvements ecclésiaux et formation à l'accompagnement spirituel

Plus de 250 personnes se sont réunies lors de la semaine d'étude organisée par l'Université pontificale de la Sainte-Croix à Rome pour parler de liberté, de formation et d'accompagnement spirituel.

Giovanni Tridente-10 février 2023-Temps de lecture : 3 minutes
pusc_ accompagnement spirituel

Photo : Une des sessions de la conférence sur l'accompagnement spirituel ©Pontificia Universidad Santa Cruz

Aider à la croissance humaine et surnaturelle de ceux qui appartiennent à des mouvements ecclésiaux et à des communautés nouvelles, tout en approfondissant notre compréhension des défis et des problèmes posés aujourd'hui par ce domaine délicat de l'Église. accompagnement spirituel.

Tout cela a été discuté lors de la semaine d'étude organisée ces jours-ci dans les locaux de la Commission européenne. Université pontificale de la Sainte-Croix à l'initiative des facultés de droit canonique et de théologie.

Quelque 250 personnes de trente pays différents ont participé à la semaine, en personne ou en ligne. Parmi eux, des enseignants, des catéchistes, des responsables communautaires, des missionnaires, des formateurs, des assistants spirituels, des médecins qui ont pu approfondir leur compréhension des différents aspects de l'accompagnement et également participer à une série d'ateliers avec des études de cas et le partage d'expériences et de témoignages.

Parmi les réalités religieuses représentées, il y avait des membres de certains diocèses, mais aussi des membres de Congrégations et de Mouvements tels que le Mouvement des Apôtres des Apôtres. Focolariles Légionnaires du Christ, le Chemin Néocatéchuménal, les Légionnaires du Christ et le Chemin Néocatéchuménal, la prélature de l'Opus Dei  ou la Communauté de L'Emmanuel, l'Association Nouveaux Horizons, pour n'en citer que quelques-uns.

La semaine a été inaugurée par le Cardinal Kevin FarrellPréfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, qui a également parrainé l'ensemble de l'initiative.

Sauvegarde de la liberté

"L'objet premier de l'accompagnement spirituel doit être le progrès "réel" dans la vie chrétienne", a commencé l'évêque irlandais, il faut donc favoriser "non pas l'identification au charisme, mais l'identification à Jésus-Christ !". En effet, c'est précisément le charisme qui, au sein d'un mouvement, est mis "au service de l'imitation et de la suite du Christ".

Quant au choix des compagnons spirituels, le cardinal a déclaré qu'il faut éviter "les impositions ou les limitations de la part des responsables des mouvements ou des communautés", précisément parce que la liberté personnelle doit toujours être sauvegardée.

Apprendre à prier

Mons. Massimo Camisasca, fondateur de la Fraternité Sacerdotale des Missionnaires de Saint Charles Borromée, a mis l'accent sur l'accompagnement comme chemin de formation. "La première étape d'un véritable accompagnement est à l'écoute. Chaque fidèle qui reçoit un accompagnement spirituel bénéficie de cette attitude et, de cette façon, la direction spirituelle devient "une école de prière, comprise comme un dialogue avec Dieu". Cependant, pour que cette approche porte ses fruits, il est nécessaire de greffer la personne "dans une communauté de prière".

Vers le désir de vérité

Le Pro-préfet du Dicastère pour l'évangélisation, l'archevêque et théologien Rino Fisichella, a également pris la parole lors de la Semaine. Il a axé sa réflexion sur la manière de former des évangélisateurs qui soient "des hommes et des femmes de Dieu". La réponse réside dans l'acquisition d'une nouvelle conscience qui rend les chrétiens capables "d'entrer dans le cœur des cultures, de les connaître, de les comprendre et de les guider vers ce désir de vérité qui appartient à tout homme et à toute femme en quête du sens de leur vie".

Sur l'importance de l'intégration de la psychologie et de la foi, l'évêque de San Benedetto del Tronto (dans la région des Marches, en Italie) a expliqué comment cette discipline peut aider les personnes à "atteindre une plus grande liberté concrète et une plus grande disponibilité à suivre Jésus", même si elle ne pourra jamais donner à l'ensemble de la réalité humaine l'horizon ultime de l'existence.

Accompagner le processus de décision

Amedeo Cencini, de l'Université Pontificale Salésienne, a contemplé la figure de l'accompagnateur comme un "frère aîné dans la foi et la vie de disciple", qui offre au "jeune frère" cette aide de nature spirituelle qui lui permet de "découvrir l'action de Dieu dans sa vie et de décider librement d'y répondre".

Là aussi, la formation ne doit pas faire défaut : " le compagnon spirituel doit pouvoir accompagner son propre processus de décision. En fait, il faut le promouvoir comme la façon normale d'être un croyant".

La fonction d'éclairage

"Celui qui accompagne a pour fonction d'éclairer, d'orienter, d'observer afin de comprendre où l'Esprit conduit cette âme. Mais il ne peut pas imposer : sa fonction est celle d'un service et non d'une domination ", c'est avec ces mots que le recteur de l'Université pontificale de la Sainte-Croix, Luis Navarro, a résumé les principaux points qui sont ressortis de la Semaine d'études, sachant qu'il y a encore des aspects à améliorer " dans ce service aux âmes voulu par Dieu pour son Église ".

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.