États-Unis

Le ministère américain de la sécurité intérieure cherche à renforcer la protection des lieux de culte.

Les lieux de culte catholiques, chrétiens, juifs et musulmans sont devenus des cibles potentielles de vandalisme ou d'attaques, en particulier depuis le conflit entre Israël et le Hamas.

Gonzalo Meza-14 décembre 2023-Temps de lecture : 3 minutes
Liberté religieuse

Vandalisme à la cathédrale de l'Annonciation en Californie le 5 novembre 2023 (OSV News photo / courtesy Alberto Navarro via Cathedral of the Annunciation)

Depuis 2020, il y a eu au moins 308 incidents de vandalisme et de destruction dans des paroisses ou des chapelles d'église aux États-Unis. Incendie criminel, images détruites, vitraux, objets liturgiques volés, murs et portes peints avec un langage anti-catholique, sont quelques-uns des cas de vandalisme qui se sont produits au cours des trois dernières années.

Parfois, ces crimes peuvent dégénérer en attaques haineuses entraînant la perte de vies humaines, comme cela s'est produit en 2017 à l'église Saint-Augustin de Des Moines, dans l'Iowa. D'autres fois, il peut s'agir de cyberattaques, comme en 2019 à l'église St. Ambrose de Brunswick, dans l'Ohio, un cybercrime qui a causé des millions de pertes. Les menaces qui pèsent sur les lieux de culte aux États-Unis sont de plus en plus complexes et répandues, allant d'actes de vandalisme ou de cyberattaques à des attaques armées.

Face à cette réalité, l'archevêque Timothy Dolan, archevêque de New York et président de l'Union européenne, a déclaré : "Nous avons besoin de l'aide de l'Union européenne. Comité pour la liberté religieuse de l'USCCB, a déclaré en 2022 : "Les évêques américains ont constaté une tendance inquiétante au vandalisme dans les églises catholiques. Nous ne sommes pas les seuls. Nos amis d'autres groupes religieux subissent également ces attaques, et dans certaines communautés, elles sont plus fréquentes".

Les lieux de culte catholiques, chrétiens, juifs et musulmans sont devenus des cibles potentielles de vandalisme ou d'attaques, en particulier depuis le conflit entre Israël et le Hamas. Le directeur du FBI, Christopher Wray, a indiqué lors d'une intervention devant les parlementaires le 6 décembre que les crimes de haine aux États-Unis étaient en augmentation depuis un certain temps, mais que le nombre de cas avait augmenté de 60 % depuis octobre 2023.

Sécurité des communautés religieuses

En réponse à ces développements, le ministère de la sécurité intérieure (DHS), par l'intermédiaire de l'agence pour la sécurité des infrastructures et la cybersécurité, a publié le 6 décembre une série de lignes directrices en matière de sécurité pour les lieux de culte. Ce document de 16 pages, intitulé "Physical Security Performance Goals for Religious Communities" (objectifs de performance en matière de sécurité physique pour les communautés religieuses), contient une série d'actions spécifiquement conçues pour aider les organisations religieuses à planifier, à protéger leurs bâtiments et à répondre aux menaces.

"Les objectifs de performance en matière de sécurité physique que nous publions aujourd'hui fournissent aux églises, synagogues, mosquées et autres institutions religieuses des stratégies accessibles et faciles à mettre en œuvre pour améliorer leur sécurité et réduire les risques pour leurs communautés", a déclaré Alejandro N. Mayorkas, secrétaire du ministère de la sécurité intérieure. Jen Easterly, directrice de l'agence du ministère de la sécurité intérieure chargée de la cybersécurité et des infrastructures, a déclaré : "L'agence aide depuis longtemps les communautés religieuses à améliorer leurs pratiques en matière de sécurité physique et de cybersécurité. 

Voici quelques-unes des recommandations présentées dans le document : Surveiller les points d'accès à l'aide de systèmes de vidéosurveillance, placer à l'extérieur des éclairages activés par le mouvement, installer des alarmes sur les fenêtres et les portes, contrôler l'accès aux zones réservées telles que les bureaux, les installations électriques ou informatiques. Dans le cas des écoles, il est recommandé d'avoir un seul point d'entrée contrôlé.

Pour prévenir les cyberattaques, l'agence recommande de mettre à jour régulièrement les logiciels, d'exiger des mots de passe forts pour accéder aux fichiers informatiques, de protéger les données par des méthodes de cryptage et de vérifier la présence de connexions ou de dispositifs non autorisés sur les ordinateurs. Le texte suggère également de former une équipe de planification de la sécurité composée de membres de la communauté et de désigner un responsable, idéalement doté d'une expérience professionnelle dans le domaine, pour intervenir dans les situations d'urgence.

Le DHS recommande également aux chefs de groupes religieux de prendre contact avec les forces de l'ordre et les agences locales pour savoir comment ils peuvent aider à faire face à une situation d'urgence lorsqu'elle se présente.

Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.
Bannières publicitaires
Bannières publicitaires