Espagne

"Fidèles à l'envoi missionnaire" : les orientations de la CEE pour 2021-2025

Les évêques espagnols ont rendu publiques les lignes d'action de l'Église espagnole pour les quatre prochaines années.

Maria José Atienza-27 juillet 2021-Temps de lecture : 5 minutes
chapelle de cee

Le site Conférence épiscopale espagnole a rendu le document public aujourd'hui Fidèle à l'envoi de missionnaires approuvé par l'Assemblée plénière avec les orientations et les lignes d'action de la CEE pour la période 2021-2025. Dans ce document, la Conférence épiscopale espagnole propose des orientations et des lignes de travail spécialement destinées aux organes de la Conférence elle-même.

Une analyse préalable approfondie

Le document commence par une analyse de la réalité espagnole à tous les niveaux. Les évêques ne sont pas étrangers à la nouvelle situation sociale dans laquelle évolue l'Église catholique, où règne "un capitalisme moralisateur qui non seulement réglemente la production et la consommation, mais impose aussi des valeurs et des styles de vie", ainsi que le relativisme culturel ambiant et une avancée du nihilisme qui produit un appauvrissement spirituel et une perte de sens de la vie pour de nombreuses personnes. Un processus qui, comme le précise le document, voit naître ", une proposition néo-païenne qui vise à construire une nouvelle société, pour laquelle il est nécessaire de " déconstruire ". Ainsi, nous assistons à un constructivisme anthropologique dans les courants idéologiques généralisés du genre et dans l'acceptation sociale de l'avortement et de l'euthanasie ; un constructivisme historique et aussi pédagogique, renforcé par la domination de l'école, pour laquelle il est nécessaire de " déconstruire " car, comme le dit François au n. 13 de FT, " la liberté humaine cherche à tout construire à partir de zéro ". Tout cela se passe sans douleur, parce que la culture de masse, basée sur les émotions et les sensations, fait en sorte que ce processus de démolition soit vécu de manière presque indifférente, voire comme un acquis de la liberté".

La société de la méfiance et de la post-vérité implique donc aussi et affecte directement le rapport des catholiques et des non-catholiques avec l'Église.

Famille, pandémie et difficultés

L'un des piliers qui a été affecté par ce processus est la famille, notamment en termes d'unité et de stabilité familiale : "La sécularisation influence la détérioration de la famille dite traditionnelle, il semble également certain que la crise de la famille contribue, à son tour, à entraîner le déclin religieux, car elle brise une institution fondamentale dans la transmission de la foi et des expériences de base dans la configuration de la personne (...) L'affaiblissement du lien familial entraîne la perte des liens sociaux, ce qui accentue cet affaiblissement, car l'éloge de l'autonomie individuelle et la revendication permanente du droit d'avoir des droits intronisent l'individu et rendent tout lien suspect".

Il est clair que la pandémie a influencé le processus de rédaction de ce document. Un coup dur pour l'humanité face auquel les chrétiens sont appelés à "considérer cette situation comme un moment historique d'un fort appel au renouveau pour l'humanité et pour l'Eglise" et à donner "le témoignage d'une confiance qui surmonte les peurs, de l'espérance et de la charité fraternelle".

Un autre des points d'introduction du document met en évidence la réalité de l'Église catholique dans l'Espagne d'aujourd'hui où, si l'on regarde les données sociales, elle est confrontée à " deux types de difficultés : certaines viennent de l'extérieur, de la culture environnementale ; d'autres viennent de l'intérieur, de la sécularisation interne, du manque de communion ou d'audace missionnaire ".

Le Magistère du Pape François

La deuxième partie de la lettre, consacrée au cadre ecclésial, commence par une référence au magistère du pape François qui " inscrit dans ses textes magistériels la fidélité de l'Église au mandat missionnaire - id - et sacerdotal - do - ". Evangelii gaudium (2013) y Gaudete et exsultate (2018) qui contiennent les lignes qui sont développées dans des documents tels que Amoris laetitia (2016); Christus vivit (2019)], y Laudato si' (2015) y Fratelli tutti (2020) : " L'annonce de l'Évangile est faite à des personnes qui vivent des réalités que le Pape nous présente comme de véritables signes des temps, un passage du Seigneur qui illumine et juge l'histoire pour appeler à la conversion, à la fraternité et à la mission ". Ces lieux privilégiés sont la famille (enfants, jeunes, personnes âgées), les migrants et les laissés-pour-compte, et la maison commune de la famille humaine". Ils soulignent également que "la proposition du Pape se fonde sur l'annonce de la miséricorde qui reconnaît ses propres misères. Pour cette raison, les questions d'abus de mineurs et de personnes vulnérables par des membres de l'Église méritent une attention particulière".

Les travaux de la CEE

Fidèle à l'envoi missionnaire, elle rappelle les lignes de travail de la CEE de ces dernières années et qui doivent continuer à être à l'avant-garde de l'action :

  • Les fruits du Congrès des laïcs : Peuple de Dieu en marche avec "la centralité des quatre itinéraires dans toutes nos actions pastorales : première annonce, accompagnement, processus de formation et présence dans la vie publique".
  • Le plan de formation des prêtres Former des pasteurs missionnaires.
  • L'application d'Amoris laetitia et le renouvellement de la préparation au mariage.
  • L'Église servante des pauvres dans la situation actuelle de crise économique et sociale.
  • La transmission de la foi par la catéchèse de l'initiation chrétienne et du catéchuménat.
  • Le soin de la piété populaire comme espace de transmission de la foi.
  • Pastorale et catéchèse des personnes handicapées.
  • La mise en œuvre de mesures pour la prise en charge des victimes d'abus, la sanction des auteurs et la prévention de tous les types d'abus.

Le discernement et l'appel à l'évangélisation

Fidèle à l'envoi missionnaire se conclut par un appel à "une grande discernement Nous voulons, en tant que Collège -colégialité- et en tant que Peuple -synodalité- à la lumière de l'Esprit, de la Parole et du Magistère, reconnaître le passage du Seigneur et interpréter son appel en ce moment afin de faire les bons choix qui éclaireront réellement le travail de la Conférence au service des diocèses".

Il appelle également à un rayonnement missionnaire pour tous, en particulier pour les laïcs, ce qui implique "l'écoute des besoins de notre société dans la perspective du bien commun et éclairée par la Doctrine sociale de l'Église".

Les lignes d'action

La proposition d'action de ce document pour l'Église espagnole souligne, en premier lieu, la nécessité d'être "des témoins de Dieu et des maîtres de la foi face à l'appauvrissement spirituel et aux nouvelles recherches de spiritualité, fondées sur la conviction que l'être humain est capable de rencontrer Dieu (...) Il faut aussi enseigner à prier, à vivre une relation avec Dieu et à se rappeler la vérité la plus profonde de l'être humain : que Dieu l'a créé et le maintient dans l'existence".

Priorités

Les priorités de l'Église espagnole pour les années à venir s'articulent autour de

  • Évangélisation
  • Initiation chrétienne
  • Proposition de vie comme vocation : identité, spiritualité et mission des prêtres, des laïcs (couples mariés) et de la vie consacrée.
  • Présence dans la vie publique, personnelle, communautaire et institutionnelle au service du bien commun.
  • Témoignage personnel et institutionnel d'une Eglise accueillante et samaritaine dans l'option préférentielle pour les pauvres
  • " Pour une Église synodale : communion, participation et mission ".
  • Plan de communication de la Conférence épiscopale espagnole.
  • Accompagnement intégral (personnel, matériel et spirituel) de toutes les personnes touchées par la pandémie.
  • Organisation des Eglises particulières au service du Peuple de Dieu : bilan de la présence dans le monde rural, renouveau missionnaire des paroisses.

Réforme de la CEE

L'un des points les plus attendus concerne la réforme de la Conférence épiscopale espagnole elle-même. À cet égard, Fieles al envío misionero souligne que, dans les années à venir, "nous devons progresser dans notre façon de travailler au sein de la Conférence épiscopale espagnole. Au sein des commissions (sous-commissions et départements) et entre les différentes commissions.

Les lignes d'action correspondant au travail des commissions épiscopales font l'objet de la dernière partie du document, qui détaille leur mission, les actions à mener et à promouvoir dans les années à venir, ainsi que le travail conjoint entre les différentes commissions.

Fidèle à l'envoi de missionnaires est le fruit d'un exercice de discernement partagé par les évêques, les organes collégiaux de la CEE et les collaborateurs, afin d'approcher la réalité sociale et ecclésiale et de suggérer des orientations pastorales qui ont été réalisées au cours de plusieurs mois de dialogue.

Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.