Lectures du dimanche

Jésus, souviens-toi de moi ! Solennité de Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'Univers

Andrea Mardegan commente les lectures de la solennité de Notre Seigneur Jésus-Christ et Luis Herrera prononce une courte homélie vidéo.

Andrea Mardegan-17 novembre 2022-Temps de lecture : 2 minutes

Tous les évangélistes citent l'inscription sur la croix de Jésus, avec le motif de la condamnation. Ils se réfèrent à des textes différents, mais dans chacun d'entre eux apparaissent les mots suivants "le roi des Juifs".

La scène du Calvaire décrite par Luc, que nous lisons aujourd'hui, fait état de trois groupes de moqueries à l'égard du "roi des Juifs" : par les chefs du peuple, par les soldats et par l'un des malfaiteurs.

En revanche, Luc est le seul évangéliste qui décrit les gens comme ne participant pas à la critique : ils regardaient pour comprendre le sens de ce qui se passait.

En fait, après sa mort, "Toute la foule qui avait assisté à ce spectacle, à la vue de ce qui s'était passé, se détourna en se frappant la poitrine".L'action salvatrice de Jésus portait déjà ses fruits. Les trois phrases de moquerie, paradoxalement, soulignent le rôle de sauveur de Jésus : toi qui as sauvé, sauve !

Les chefs du peuple voulaient le pendre à la croix pour montrer qu'il n'était pas de Dieu, comme il est écrit dans Deut 21, 22 : "Celui qui est accroché à l'arbre est une malédiction de Dieu".. Ils lui disent : "Qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'élu", des mots qui rappellent la tentation démoniaque : "Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi à terre".Le temple est situé au point le plus élevé du temple.

La tentation d'utiliser sa foi, sa position devant Dieu, pour un gain personnel. La demande des soldats : "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi", L'appel au roi est compris comme le pouvoir politique, et peut être comparé à la tentation du diable dans le désert qui lui offrait en puissance tous les royaumes de la terre. Celle du malfaiteur, "sauve-toi et sauve-nous".La tentation de transformer les pierres en pain par faim est comparable à la tentation d'utiliser la puissance salvatrice de Jésus pour un salut terrestre qui est subordonné et séparé de la justice. 

Par son silence, Jésus réitère ce qu'il avait dit à son propre peuple : "Celui qui veut sauver sa vie la perdra".. Le malfaiteur qui se convertit a compris que Jésus le sauve, lui et tous les autres, précisément en offrant à Dieu, en tant qu'homme innocent, son propre supplice. Il est le seul personnage de tout l'Évangile qui s'adresse à Jésus par son nom, sans autre appellatif : "Jésus"Salvador. Elle entretient avec lui une relation simple et de confiance. Elle lui dit "Souviens-toi de moi".comme dans le psaume : "Souviens-toi de moi avec miséricorde, pour l'amour de ta bonté, ô Seigneur". (25, 7). Il a compris que pour Jésus, c'est un pas vers son royaume, qui n'est pas de ce monde : "Quand tu viendras dans ton royaume"..

Le fait que Jésus soit avec lui et à ses côtés est le moyen de le sauver, comme cela s'était produit avec Zachée et comme cela se produira avec les disciples sur la route d'Emmaüs, et depuis le début de sa vie. "aujourd'hui"devient un être éternel : "vous serez avec moi au paradis". Ainsi, Jésus est avec nous, à nos côtés, toujours, pour être avec nous, toujours, au paradis.

Homélie sur les lectures de la solennité de Notre Seigneur Jésus-Christ

Le prêtre Luis Herrera Campo offre ses nanomiliaune courte réflexion d'une minute pour ces lectures.

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.