Actualités

Rencontres entre jeunes et vieux. Connecter les générations

Combien de jeunes croient aujourd'hui que les personnes âgées ont quelque chose de significatif à apporter à leur vie ? Les problèmes sont différents maintenant, le monde évolue très vite... Le projet Connecter les générationsLe projet, qui s'inscrit dans le cadre du diocèse d'Orense, a permis à des jeunes de découvrir les immenses richesses que l'expérience des personnes âgées peut apporter à leur vie.

Arsenio Fernández de Mesa-4 avril 2020-Temps de lecture : 5 minutes
Connecter les générations

Les personnes âgées sont souvent considérées avec respect mais avec une certaine distance, comme s'il s'agissait d'une relique des temps passés qui revient du passé et n'a rien à dire à la société d'aujourd'hui. Eh bien, le projet Connecter les générationsdu diocèse d'Orense et cofinancé par l'Union européenne. Xunta de Galicia et le Fondation des Amis de la BarrièreL'objectif du projet est de provoquer une série de rencontres entre adolescents et adultes afin qu'ils puissent tisser des liens relationnels et affectifs basés sur l'expérience. 

Cette initiative, qui vient de fêter sa troisième édition, offre aux élèves des dernières années de l'ESO (enseignement secondaire) et du baccalauréat la possibilité d'un volontariat social qui les enrichit en tant que personnes. Pour les personnes âgées, en revanche, elle leur donne l'occasion d'être écoutées et valorisées en apportant ce qu'elles ont de plus précieux, à savoir leur propre expérience de vie. 

Dans ces rencontres, les mots ne sont pas emportés par le vent, car avec les histoires racontées, les jeunes sont chargés d'élaborer un livre qui rassemble les aspects biographiques dont ils ont été rendus acteurs. Un livre qui, pour ces adolescents, déborde de leurs horizons parfois étroits et les relie à des valeurs humaines profondes qui les enrichissent.

Participants

La première tâche consiste à sélectionner les étudiants. Afin de trouver les participants, un concours public est organisé, invitant les écoles à le proposer aux élèves de 3ème et 4ème années de l'ESO et de 1ère année du Bachillerato qui sont prêts à passer quelques jours comme volontaires sociaux et qui ont certaines compétences littéraires. Le groupe de personnes âgées est également sélectionné, allant des immigrants aux résidents d'une maison de retraite, en passant par les grands-parents des élèves eux-mêmes. L'intention des organisateurs du projet est que, lors de la prochaine édition, les protagonistes soient des prêtres âgés. 

Pour que l'activité atteigne les résultats escomptés, une limite est fixée à la participation, de sorte que des groupes de dix à vingt jeunes et de dix à vingt personnes âgées sont gérés. Une fois la sélection effectuée, les jeunes sont formés dans des ateliers rigoureux et bien préparés, qui incluent des notions de volontariat social - en leur apprenant à écouter ou à poser des questions - et des aspects littéraires, qui consistent à expliquer comment écrire une biographie, les différentes perspectives pour aborder l'histoire de la vie d'une personne, comment structurer les différents temps ou comment ils peuvent s'impliquer dans le récit.

Lors des rencontres avec les enfants plus âgés, entrecoupées d'une collation, un soin particulier est apporté pour que chacun soit à l'aise et heureux. L'objectif n'est pas d'en faire un projet mécanique, mais d'en faire une expérience inoubliable, une rencontre qui détruit les éventuels préjugés initiaux des adolescents à l'égard des plus âgés et facilite une ouverture de ces derniers à recevoir les valeurs dont leurs prédécesseurs sont les dépositaires. Une fois que les ateliers ont été donnés et que les premiers contacts ont été établis, un tirage au sort est effectué, de type FIFA, dans lequel chaque jeune est jumelé avec une personne plus âgée. Dès lors, les journées de rencontres et d'expériences d'écriture commencent. 

À la fin, les textes originaux présentés par les élèves sont mis en forme, tout est rassemblé en photographies et sur film, et un livre est publié avec toutes les biographies, les photographies de chacun des biographes et biographiés et même, à l'occasion, les illustrations réalisées par les jeunes eux-mêmes. Dans le dernier acte, où les familles des jeunes et des plus âgés sont présentes, le résultat du travail est présenté et le livre est remis à chacun, avec un moment pour partager quelques expériences.

Des exemples qui ont un impact

"Notre objectif est de placer l'intention exemplaire au centre, car nous voulons qu'elle soit une voie à suivre, soulignant et rendant visible l'importance de compter sur les personnes âgées et de les valoriser".José Manuel Domínguez Prieto, le directeur de la Institut de la famille du diocèse d'Orense. "Les personnes âgées ne sont pas un obstacle mais une riche source de culture et de sagesse".dit-il. 

L'expérience de ces trois éditions est que les personnes âgées se sont senties très honorées et heureuses, tandis que les jeunes ont ressenti un fort impact émotionnel et personnel. "C'est passionnant de voir les sessions où les gens se rencontrent".déclare l'un des participants au projet, "Les jeunes s'ouvrent à un large éventail d'expériences de vie, en entendant les aventures de la bouche même du protagoniste, et les personnes âgées sont émues par le sentiment qu'elles ont beaucoup à apporter à la société d'aujourd'hui".

Le succès de Connecter les générations a permis de reproduire l'initiative dans les autres diocèses de Galice, en cherchant à créer des liens extraordinaires par des rencontres de qualité entre des groupes de personnes si éloignées en âge.

Histoires concrètes

Ceux qui, d'une manière ou d'une autre, font partie de ce projet soulignent que le plus beau et le plus excitant, ce sont les histoires concrètes qui se produisent grâce à ces rencontres. Des histoires qui révèlent une intimité que l'on ne soupçonnait même pas. Des histoires qui changent la vie ou qui, au moins, nous font réfléchir à ce qui est essentiel et accessoire. À titre d'exemple, voici une référence à deux belles histoires de l'enrichissement que ce type de contact plus profond et plus intime avec une personne âgée peut apporter à un jeune. 

L'une de ces personnes était un immigrant, professeur d'université au Venezuela et figure culturelle très importante, marié et père de famille. Elle devait aller en Galice absolument seule et pauvre, déjà veuve, dépendant de Caritas et ayant sa vie et ses amis au Venezuela, si loin, qu'elle ne pouvait pas partir. Malgré cela, elle vit heureuse dans sa situation, avec une joie contagieuse grâce à sa foi chrétienne. Cette joie au milieu de sa situation de vie précaire a choqué son interlocuteur. "Pour un jeune Espagnol, qui vit avec toute la stabilité offerte par un système d'éducation et de santé, découvrir l'expérience d'avoir tout eu et tout perdu est quelque chose d'excitant et de formidable, qui vous fait réfléchir à nouveau".dit Domínguez Prieto. Le jeune homme qui a eu la chance de rencontrer cette vieille femme a fini par pleurer à chaudes larmes et n'a pas pu écrire le premier jour.

Un autre jeune homme, élève du baccalauréat scientifique, très réticent à ces rencontres, a pu entrer dans l'intimité d'un retraité qui lui a ouvert des horizons insoupçonnés. Il est venu à l'invitation de l'école, mais sans enthousiasme particulier. Ce qu'il ne savait pas, c'est que la personne qu'il avait interrogée était jusqu'à sa retraite l'une des plus grandes autorités mondiales en matière de physique nucléaire, quelqu'un de très simple mais qui a mis en route de grands projets nucléaires dans toute l'Europe. Il est maintenant un humble retraité qui s'occupe de sa femme atteinte de la maladie d'Alzheimer. Lorsque le jeune homme a découvert qui était ce vieil homme qui, avec une telle autorité mondiale, se consacrait aux soins de sa femme et trouvait en cela son bonheur, il a subi un impact professionnel spectaculaire qui l'a conditionné de manière définitive. 

Les personnes âgées ont beaucoup à dire à cette société, même si dans notre hâte, notre superficialité et notre culture technologique, nous négligeons souvent la beauté d'une rencontre en face à face avec quelqu'un, sans écran entre les deux, qui a quelque chose à nous dire pour enrichir nos vies. Des initiatives telles que Connecter les générations montrer aux jeunes à quel point le partage de l'intimité avec des personnes qui ont vécu tant d'expériences peut être un grand enrichissement pour leur propre vie.

L'auteurArsenio Fernández de Mesa

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.