Espagne

Processus de re-connaissance, une manière de vivre la communion sacerdotale

Omnes-23 avril 2018-Temps de lecture : 4 minutes

L'archevêché de Valence met en œuvre le processus de rencontre avec les prêtres, un projet qui vise à "instaurer un dialogue entre les prêtres".

TEXTE - Fernando Serrano

L'archidiocèse de Valence a proposé un programme intitulé "Processus de rencontre avec les prêtres". Il s'agit d'une action qui a débuté en septembre et qui se terminera en mai 2018. Tout au long de ces mois, des retraites, des conférences et des séminaires seront organisés pour traiter de l'identité sacerdotale, de l'évangélisation et du culte.

Ce projet formatif comporte trois étapes. L'évêque auxiliaire de Valence, Mgr Javier Salinas, a expliqué dans une interview accordée à Palabra que, "dans un premier temps, tous les éléments qui font partie de la vie d'une paroisse sont passés en revue. De l'aspect personnel du prêtre, aux actions d'accueil de ceux qui viennent à la paroisse, à la catéchèse, à la collaboration des laïcs".

La deuxième étape concerne l'organisation de la paroisse et du diocèse et l'objectif final est de voir comment affronter l'avenir. "J'espère qu'après tout ce cheminement, nous arriverons au moins à quelques points fondamentaux qui nous permettront à l'avenir, si nécessaire, de repenser la manière dont nous devons offrir l'Évangile aux autres avec les moyens dont nous disposons", déclare l'évêque auxiliaire.

La réunion sacerdotale comme communion

Cette initiative, promue par l'archevêque de Valence, le cardinal Antonio Cañizares, vise à "parvenir à un dialogue sincère entre les prêtres" en vue de la tenue d'une assemblée des prêtres à l'automne 2018. Le processus de réunion des prêtres est né de la nécessité de parler et de partager les problèmes des prêtres qui ont été soulevés lors du Conseil du Presbytère. Ainsi, ces rencontres se veulent une re-confrontation de chaque prêtre avec lui-même, avec le Seigneur et avec son ministère, ainsi qu'une re-confrontation avec les autres prêtres et avec les évêques.

"Pour y parvenir, expliquent les professeurs de la Faculté de théologie, José Vidal et Santiago Pons, nous voulons entamer un dialogue qui expose clairement les problèmes et les différences que nous constatons dans notre vie sacerdotale et pastorale, qui nous permette de parler des processus pour parvenir à la conversion de nos paroisses en paroisses évangélisatrices et missionnaires, et qui nous aide à découvrir comment partager les responsabilités dans les diocèses et les paroisses".

"On l'appelle une réunion parce que c'est une façon de reconnaître que, parfois, en cours de route, certains des prêtres se sont désengagés de la relation, ils se sont isolés. Et il s'agit de chercher des moyens de vivre la communion sacerdotale" : c'est ainsi que l'évêque auxiliaire de Valence, Mgr Javier Salinas, explique l'action de formation qui se déroule dans l'archidiocèse de Valence.

L'intention de ce projet de formation est de soutenir les prêtres dans les difficultés qu'ils rencontrent dans leur travail pastoral. "Le prêtre a parfois l'impression d'offrir quelque chose à quelqu'un qui n'y trouve aucun intérêt, de faire un service religieux qui ne s'enracine pas dans une continuité de vie", explique Mgr Salinas. Ce sentiment conduit le prêtre à tomber ou peut tomber dans le découragement lorsqu'il voit que son travail ne se développe pas comme il le devrait. "Au Conseil épiscopal, nous l'avons remarqué et nous voulons donner une nouvelle impulsion aux prêtres", souligne-t-il. "On voit une certaine lassitude, un certain ne pas savoir quoi faire. Nous (le Conseil des évêques) prenons les devants en proposant cette réunion". Non seulement les évêques de l'archidiocèse sont impliqués, mais aussi la faculté de théologie avec une série d'initiatives pour la formation continue du clergé. "Donc, de ce point de vue, nous voyons que nous devons trouver une manière différente de traiter cette question. Nous devons toucher davantage le cœur dans la vie des prêtres et c'est de ce dialogue que naît l'initiative".

En ce qui concerne la formation réalisée dans le cadre de ce projet, Mgr Salinas souligne l'importance de l'écoute personnelle : " Tous les exposés, toutes les contributions, touchent à ce point fondamental qui fait appel à l'écoute personnelle du prêtre. Face aux difficultés que nous vivons, nous avons deux attitudes : le défaitisme, ou celle de l'opportunité d'offrir une nouvelle réponse. Mais cela nécessite une contribution personnelle".

Formation régulière

Le processus de réunion sacerdotale est un autre moyen pour les prêtres de participer à la formation. Pour être prêtre, il faut être formé et étudier, comme dans toute profession. Mais cette formation ne s'arrête pas au séminaire ; chaque année, périodiquement et systématiquement, le prêtre reçoit des cours, des conférences ou des séminaires pour pouvoir mener à bien son travail pastoral dans les paroisses.

"Tous les diocèses veillent à ce que leurs prêtres bénéficient d'une attention spirituelle et d'une formation académique continue. Le diocèse offre des ressources et des moyens pour que cette formation puisse avoir lieu", souligne le directeur du Secrétariat de la Commission épiscopale pour le clergé, Juan Carlos Mateos, dans une conversation avec Palabra. Dans chaque région, ils sont réalisés de manière différente. "Chaque diocèse a un plan, peut-être plus modeste, pour la formation. Il y a des journées de formation académique qui durent plusieurs jours. D'autres combinent formation et vie commune. Il y a des diocèses qui organisent une journée par mois. Il y en a d'autres qui le font par vicariats".

Tous les diocèses ne les organisent pas de la même manière. "Certains ont des actions spécifiques pour les jeunes prêtres et d'autres pour ceux qui sont là depuis plus longtemps. Dans d'autres endroits, ils ne font pas de différence", souligne M. Mateos. Il est important que "la formation soit systématique, en ce sens que le sujet traité est fait dans une vision globale et dans sa totalité et sur une période de plusieurs années".

L'attention portée aux prêtres tourne souvent autour des événements de la vie diocésaine. "Beaucoup de diocèses profitent du plan pastoral approuvé comme moyen d'évangélisation et placent la formation continue dans cette clé", explique Mateos, "ils l'articulent autour des fêtes liturgiques, des béatifications ou des canonisations... Ceci afin de bien vivre l'événement qui se déroule. Il est généralement avancé afin de pouvoir voir un thème particulier pendant l'année académique".

Projets d'évangélisation

Le directeur du secrétariat de la Commission épiscopale pour le clergé souligne que cette année, de nombreux diocèses se concentrent sur la pastorale des jeunes en raison du prochain synode des jeunes. "Profitant du fait que cet événement aura lieu, ils formeront leurs prêtres pour qu'ils aient une meilleure expérience et bénéficient de cet événement". "L'Église est très soucieuse que l'Évangile puisse atteindre le cœur des jeunes", explique Mora, et souligne que les paroisses s'occupent des jeunes, aussi bien ceux qui participent aux activités que ceux qui ne le font pas.
Il a également souligné la nécessité pour les paroisses d'avoir un caractère évangélisateur afin d'atteindre tout le monde. " La pastorale de l'entretien, du culte, ne sert à rien. Ce qu'il faut, c'est évangéliser et former des chrétiens mûrs qui puissent atteindre la plénitude de la vie".

Lire la suite
En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.