Culture

L'histoire du chemin de croix dans le Colisée romain

En 2022, le Vatican a annoncé qu'après deux ans de suspension en raison de la pandémie, le pape présiderait à nouveau le chemin de croix dans le Colisée romain. En 2020 et 2021, cette dévotion a été célébrée, sous une forme très réduite, sur la place Saint-Pierre.

Maria José Atienza-15 avril 2022-Temps de lecture : 2 minutes
via le colisée de Crucis

Traduction de l'article en italien

La tradition du chemin de croix à Rome trouve ses racines au XVIIIe siècle, lorsqu'un groupe de fidèles a commencé à se réunir avec le missionnaire franciscain Leonardo da Porto Mauorizio tôt le matin le dimanche au couvent de Saint-Bonaventure sur le Palatin pour prier le chemin de croix.

Ce prêtre fut l'un des grands promoteurs de la dévotion au chemin de croix, ému par la ferveur que cette pieuse pratique suscitait chez ceux qui la pratiquaient. En fait, on attribue à ce missionnaire franciscain la création de plus d'un demi-millier de chemins de croix dans la seule Italie. Leonardo da Porto a demandé au pape Benoît XIV l'autorisation de former une confrérie et d'organiser la Via Crucis dans l'amphithéâtre Flavien afin d'unir ces prières à la Via Crucis.

une série de méditations sur la Passion de Jésus. L'autorisation est accordée le 13 décembre 1749 et, quelques mois plus tard, les travaux de construction des quatorze stations du chemin de croix à l'intérieur du Colisée commencent. Le pape accepte et confie au cardinal-vicaire Giovanni Antonio Guadagni la création de l'association. Entre-temps, il a ordonné la rénovation des quatorze édicules qui se trouvaient déjà autour de l'arène.

Le Colisée était un lieu de vénération depuis le Ve siècle, et la chapelle de la Pieta a été érigée en son sein au XVe siècle. En effet, au cours des décennies précédentes, le Colisée avait accueilli des représentations sacrées, et le pape Clément X l'avait consacré à la mémoire de la Passion. Cependant, lorsque la demande de Leonardo da Porto Maurizio est arrivée, elle était depuis longtemps tombée en désuétude et se trouvait dans un état plutôt déplorable.

La nouvelle archiconfrérie des Amoureux de Jésus et de Marie sur le Calvaire est érigée le 17 décembre 1750, et dix jours plus tard, les édicules et la croix du Colisée sont bénis. À partir de ce moment, l'Archiconfrérie a accompli le rite de la Via Crucis tous les vendredis et dimanches, à l'occasion de divers anniversaires et pendant la Semaine Sainte, en parcourant le chemin de croix.

Via Sacra jusqu'à l'amphithéâtre Flavien. Pendant une centaine d'années, la pratique du chemin de croix dans le Colisée romain a été très suivie par les fidèles. Cependant, elle a décliné lorsque la croix a été enlevée en 1874 en raison de la découverte de constructions dans la zone située en dessous.

En 1926, la croix est revenue sur le sol du cirque. La grande Croix de l'Archiconfrérie des Amoureux de Jésus et de Marie du Calvaire se trouve dans l'église de San Gregorio Magno dei Muratori depuis 1937. En 1959, saint Jean XXIII a rétabli le rite de la Via Crucis au Colisée et, peu après, saint Paul VI reviendra sur ce pieux exercice. Depuis lors, les papes successifs ont prié publiquement ce chemin de croix le soir du Vendredi saint avec des centaines de fidèles qui, chaque année, retracent et méditent la Passion du Seigneur ainsi que les souffrances anciennes et modernes de l'humanité sur l'arène de l'amphithéâtre.

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.