Vatican

24 juillet : le pape François consacre une journée aux grands-parents et aux personnes âgées

Dimanche prochain, le 24 juillet, la Journée mondiale des personnes âgées et des grands-parents 2022 sera célébrée dans le monde entier. Les paroisses, les diocèses et les communautés ecclésiales sont également appelés à célébrer avec créativité et de manière décentralisée cette fête qui, cette année, a pour devise "Dans la vieillesse, ils continueront à porter du fruit".

Leticia Sánchez de León-23 juillet 2022-Temps de lecture : 5 minutes

La Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées est devenue l'un des événements qui portent la signature indélébile du pape argentin. L'année dernière, c'est le pape François lui-même qui a souhaité instaurer une journée exclusivement consacrée aux grands-parents et aux personnes âgées. Cette journée est prévue chaque année le quatrième dimanche de juillet, autour de la fête des saints Joachim et Anne, les grands-parents de Jésus.

Cette année, elle aura lieu ce dimanche 24 juillet avec la célébration d'une eucharistie à Saint-Pierre par le cardinal De Donatis, vicaire général du diocèse de Rome. De Donatis, Vicaire général pour le diocèse de Rome. Le même jour, le pape entame un voyage apostolique au Canada, au cours duquel il prévoit de visiter le sanctuaire de Sainte-Anne et de rencontrer des jeunes et des aînés dans une école primaire d'Iqaluit.

"S'il vous plaît, ne les laissez pas seuls" est l'une des phrases que le Pontife a le plus souvent répétées en référence aux soins et à l'attention des personnes âgées, et l'institution de cette journée est un signe qu'il est préoccupé par cette question. Ce n'est pas en vain qu'il a voulu consacrer une bonne partie des audiences du mercredi pour parler de l'étape de la vieillesse et de la richesse que les personnes âgées représentent pour les familles et pour la société.

"Il est important que les grands-parents rencontrent leurs petits-enfants et que les petits-enfants rencontrent leurs grands-parents, car - comme le dit le prophète Joël - les grands-parents rêveront devant leurs petits-enfants, ils auront des illusions (grands désirs), et les jeunes, prenant force de leurs grands-parents, iront de l'avant, ils prophétiseront". 

Outre l'événement de dimanche prochain, en ce mois de juillet, les chrétiens prient aussi spécialement pour les personnes âgées ; l'intention de prière que François confie à toute l'Église ce mois-ci, par l'intermédiaire du réseau mondial de prière du pape, est précisément de prier pour les personnes âgées.

Dans le message vidéo, le Pape réfléchit sur cette étape de la vie : " La vieillesse, en effet, n'est pas une étape facile à comprendre, même pour nous qui la vivons déjà. Bien qu'elle survienne après un long voyage, personne ne nous a préparés à y faire face, et elle semble presque nous prendre par surprise". Le Pape appelle les personnes âgées à continuer à donner tout ce qu'elles peuvent donner car les personnes âgées ont "une sensibilité particulière pour les soins, pour la réflexion et l'affection" et les invite à être Nous sommes, ou nous pouvons devenir, les protagonistes d'une "révolution de la tendresse".

"Beaucoup de gens ont peur de la vieillesse", commence le pape dans le message préparé pour l'événement, "Ils la considèrent comme une sorte de maladie avec laquelle il vaut mieux ne pas entrer en contact". Les personnes âgées ne nous concernent pas - pensent-ils - et il vaut mieux qu'elles soient le plus loin possible, peut-être entre elles, dans des structures où elles sont soignées et qui nous évitent de devoir nous occuper de leurs soucis". Le pape François veut être proche de toutes les personnes âgées et il le fait en s'adressant à elles de manière individuelle, en montrant que lui aussi est âgé : "Et nous, grands-parents et personnes âgées, avons une grande responsabilité : apprendre aux femmes et aux hommes de notre temps à voir les autres avec la même compréhension et le même regard tendre que nous adressons à nos petits-enfants. Nous avons aiguisé notre humanité en prenant soin des autres, et nous pouvons aujourd'hui être des enseignants d'un mode de vie pacifique, attentifs aux plus faibles.

" Les personnes âgées - poursuit le pape - aident à percevoir " la continuité des générations ", avec " le charisme de servir de pont ". Ce sont souvent les grands-parents qui assurent la transmission des grandes valeurs à leurs petits-enfants, et "beaucoup de gens peuvent reconnaître que c'est précisément à leurs grands-parents qu'ils doivent leur initiation à la vie chrétienne".

Par ces mots, le Pape veut nous faire comprendre que la construction d'un monde meilleur passe aussi par la revalorisation de la figure de nos aînés, en allant "à contre-courant de ce que le monde pense de cet âge de la vie", tout en encourageant les personnes âgées à ne pas maintenir une attitude résignée", "avec peu d'espoir et n'attendant plus rien de l'avenir".

Une église proche des personnes âgées 

Le pape a également abordé cette question de manière plus approfondie dans d'autres messages et documents pontificaux, comme l'exhortation apostolique Amoris Laetitia : "L'Église ne peut ni ne veut se conformer à une mentalité d'intolérance, et encore moins d'indifférence et de mépris, à l'égard de la vieillesse. Nous devons éveiller un sentiment collectif de gratitude, d'appréciation et d'hospitalité, qui donne aux personnes âgées le sentiment de faire partie intégrante de leur communauté". Dans cette optique, la Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées est un appel à toutes les familles, et à la société dans son ensemble, à rendre aux personnes âgées toute la valeur qu'elles ont et à les traiter comme elles le méritent, tout en les invitant à "continuer à porter du fruit".

Dans une société où l'on ne valorise que ce qui présente un avantage immédiat, les grands-parents et les personnes âgées se retrouvent de plus en plus seuls et négligés, parfois même par leur propre famille. La "culture du jetable" souvent évoquée par le Pape y fait également référence : les soins aux personnes âgées n'ont aucun avantage à court terme, et s'occuper de leurs besoins quotidiens est fatigant et répétitif, et constitue souvent une charge supplémentaire dans la vie quotidienne des familles. Cependant, comme le dit le pape dans l'exhortation apostolique Amoris Laetitia : "Une famille qui ne respecte pas et ne prend pas soin de ses grands-parents, qui sont sa mémoire vivante, est une famille désintégrée, mais une famille qui se souvient est une famille avec un avenir". 

La Jornada

En cette deuxième année de la Journée dédiée aux grands-parents et aux personnes âgées, le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie suggère deux façons de participer : célébrer l'Eucharistie ou visiter les personnes âgées seules.

Le même Dicastère a mis à la disposition des différents diocèses une série de matériels et de suggestions pastorales et liturgiques, disponibles sur le site Internet du Dicastère. Parmi les recommandations formulées, l'une des plus importantes est celle de visiter ou d'accompagner les personnes âgées qui sont seules.

En effet, l'Église accorde la faculté d'obtenir l'indulgence plénière aux conditions habituelles : confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Souverain Pontife. Elle sera accordée aux grands-parents, aux personnes âgées et aux fidèles qui participeront à la messe du 24 juillet dans la basilique Saint-Pierre ou aux diverses célébrations qui auront lieu dans le monde entier. L'indulgence peut également être utilisée comme un suffrage pour les âmes du purgatoire.

En outre, la même indulgence plénière sera accordée aux personnes âgées malades et à tous ceux qui, "ne pouvant quitter leur domicile pour une raison grave, s'unissent spirituellement aux célébrations sacrées de la Journée mondiale, offrant au Dieu miséricordieux leurs prières, leurs peines et les souffrances de leur propre vie, surtout pendant que les paroles du Pontife et les diverses célébrations sont diffusées par les médias".

La Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées est également le point de départ pour développer une approche pastorale spécifique qui atteigne efficacement cette partie de la société qui, comme le dit le Pape, traverse la phase la plus solitaire de la vie et ne sait souvent pas comment la vivre car "il y a beaucoup de projets d'assistance" pour les personnes âgées mais "peu de projets d'existence".

Le cardinal Kevin Farrell, préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, s'exprimant sur l'organisation de l'événement de dimanche, a noté qu'avec cette Journée, le Saint-Père "nous invite à prendre conscience de l'importance des personnes âgées dans la vie des sociétés et de nos communautés, et ce d'une manière non épisodique mais structurelle, et la Journée aide à jeter les bases d'une pastorale ordinaire de cette période de la vie".

L'auteurLeticia Sánchez de León

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.