Monde

Un grand honneur pour la première nation chrétienne

Omnes-17 juin 2016-Temps de lecture : 2 minutes

A l'occasion de la visite du Pape en Arménie, l'Ambassadeur en Espagne écrit pour PALABRA une analyse de la signification du voyage de François dans son pays.

Avet Adonts

Le site La visite du pape à un pays, comme dans ce cas à l'Arménie, est un grand honneur et un événement très important. Bien que l'Église apostolique arménienne soit une Église indépendante, des relations historiquement très chaleureuses ont été établies avec l'Église catholique, et en particulier avec le Saint-Siège, qui continuent à être préservées et développées.

Aujourd'hui encore, ces relations continuent de se développer activement. Parmi les pièces fondamentales qui illustrent le respect mutuel, il convient de mentionner l'installation en 2005 de la statue de saint Grégoire l'Illuminateur (ou l'Arménien), apôtre de l'Arménie et fondateur de l'Église arménienne, dans l'une des niches extérieures de la basilique Saint-Pierre au Vatican, la première fois que la statue d'un saint de rite oriental a été placée parmi les saints fondateurs qui entourent l'extérieur de la basilique Saint-Pierre ; et la reconnaissance officielle de l'ecclésiastique et philosophe arménien Saint Grégoire de Narek comme docteur de l'Église par le pape François lors de la messe du centenaire du génocide arménien.

Il y a deux ou trois jours à peine, le slogan de la visite du pape François en Arménie a été annoncé, qui se lit comme suit Visite du premier pays chrétien. Le pape François reprend ainsi le flambeau du pape Jean-Paul II, qui s'était rendu en Arménie en 2001 dans le cadre des événements commémorant le 1700e anniversaire de l'adoption du christianisme en Arménie. Comme l'a indiqué Sa Sainteté le Pape François dans son Message aux Arménienslors de la messe célébrée le 12 avril 2015, l'Arménie a été "les premiers parmi les nations qui, au cours des siècles, ont embrassé l'Évangile du Christ"..

En 301, l'Arménie est devenue le premier pays chrétien du monde en adoptant le christianisme comme religion d'État officielle. Pendant des siècles, entouré de pays et d'empires non chrétiens, le peuple arménien a été soumis à de nombreuses épreuves et guerres, mais il est resté ferme dans sa décision. Ils n'ont jamais remis en question leur foi chrétienne. La visite du pape en Arménie est un hommage au peuple arménien et à son histoire millénaire, ainsi qu'un appel à la paix pour la région et le monde.

Cette visite est également considérée comme une priorité par le Vatican. Cela ressort du programme de la visite. Le Pape passera trois jours en Arménie : du 24 au 26 juin. Outre la capitale Erevan et le Saint-Siège d'Arménie, Echmiatsin, il visitera également Gyumri, la deuxième ville de la République, ainsi que des lieux de pèlerinage de grande importance religieuse sur le territoire arménien. Sa Sainteté le Pape sera reçu par les plus hautes autorités politiques et religieuses d'Arménie.

Avet Adonts est Ambassadeur Extraordinaire et Lenipotentiaire de la République d'Arménie auprès du Royaume d'Espagne.

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.