Expériences

Missionnaires de la Miséricorde, il n'y a aucune excuse pour ne pas se laisser accueillir.

Omnes-13 de mai de 2016-Temps de lecture : 3 minutes

Les Missionnaires de la Miséricorde, nommés par le Pape François dans le cadre de cette Année Jubilaire, sont un autre outil pour rapprocher les pécheurs du pardon de Dieu, pour accueillir les repentis et les inviter à la conversion. Jesús Higueras, curé de Santa María de Caná (Pozuelo) et missionnaire de la Miséricorde, explique leurs fonctions.

Jesús Higueras Esteban

Pour les enfants qui se préparent à leur première communion et pour de nombreux jeunes qui participent à la catéchèse de confirmation, le pape Jean-Paul II est un personnage historique, récent, certes, mais qui n'a aucun lien avec leur expérience de vie. Pour les générations précédentes, ce saint pontife est le pape de notre jeunesse, le pape de notre vocation, le pape qui a marqué les principaux jalons de la première partie de notre vie. De par ses origines polonaises, il a été profondément sensibilisé aux révélations de Sainte Faustine Kowalska, au point que l'on peut dire qu'il est le Pape de la Miséricorde Divine.

Contemplation de la miséricorde
On peut donc voir comme une continuité avec le pontificat de Jean-Paul II le désir exprimé par le pape François au début du Carême 2015 de convoquer une année jubilaire consacrée à la contemplation de la Miséricorde de Dieu. C'est une idée qu'il nous répète depuis le début de son pontificat. Déjà lors de son premier Angelus, le 17 mars 2013, il nous avait dit : " N'oublions pas cette parole : Dieu ne se lasse pas de pardonner. Jamais. Et, mon Père, quel est le problème ? Le problème est que nous sommes fatigués, nous ne voulons pas, nous sommes fatigués de demander le pardon. Il ne se lasse jamais de pardonner, mais nous nous lassons parfois de demander le pardon. Ne nous fatiguons jamais, ne nous fatiguons jamais. Il est un Père aimant qui pardonne toujours, qui a un cœur miséricordieux pour nous tous. Et apprenons aussi à être miséricordieux envers tous. Invoquons l'intercession de Notre-Dame, qui a tenu dans ses bras la Miséricorde de Dieu faite homme".. Il a répété ce message de diverses manières au fil des ans.

Mais nous avons tous été surpris par l'annonce du Pape au numéro 18 de la Bulle Misericordiae Vultus dans lequel il a dit que "Pendant le Carême de cette Année Sainte, j'ai l'intention d'envoyer les Missionnaires de la Miséricorde. Ils seront un signe de la sollicitude maternelle de l'Église envers le peuple de Dieu, afin qu'il puisse entrer profondément dans la richesse de ce mystère si fondamental pour la foi. Ce seront des prêtres à qui je donnerai l'autorité de pardonner même les péchés qui sont réservés au Siège apostolique, afin que l'étendue de leur mandat soit claire. Ils seront surtout un signe vivant de la manière dont le Père accueille ceux qui cherchent son pardon. Ils seront Missionnaires de la Miséricorde parce qu'ils seront les artisans avant tout d'une rencontre chargée d'humanité, source de libération, riche en responsabilités, pour surmonter les obstacles et reprendre la vie nouvelle du Baptême. Ils se laisseront guider dans leur mission par les paroles de l'Apôtre : "Dieu a soumis tous les hommes à la désobéissance, afin de faire miséricorde à tous" (Rm 11,32). Tous, donc, sans exclure personne, sont appelés à percevoir l'appel à la miséricorde. Que les missionnaires vivent cet appel avec la conscience de pouvoir fixer leur regard sur Jésus, 'grand prêtre miséricordieux et digne de foi'" (Rm 11,32). (Hb 2, 17). Ces mots résument tout ce que le Pape attend de nous pour que la miséricorde de Dieu soit ressentie partout tout au long de cette Année. Cette nouvelle figure des "Missionnaires de la Miséricorde" rapproche le Jubilé et les grâces qui l'accompagnent de la Ville éternelle.

Tout d'abord, il dit que cette expérience est ecclésiale, c'est l'Église qui nous envoie, nous ne partons pas de nous-mêmes mais, comme les Apôtres, nous sommes également envoyés pour "annonçant une année de la faveur du Seigneur".. L'Église, en tant que Mère, veut veiller sur tous ses enfants, aussi bien ceux qui vivent dans la maison de son père que ceux qui, pour des raisons et dans des circonstances très diverses, se sont éloignés d'elle. C'est une Année pour tous, de près ou de loin, pour écouter le message de salut de Jésus-Christ, Fils de Dieu, un message de miséricorde et de compréhension.

Jesús Higueras Estebanest curé de la paroisse de Santa María de Caná.

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.