Expériences

Comment atteindre la maturité nécessaire pour se marier

De nombreux fiancés se demandent : serai-je capable de vivre ensemble, de me donner à une autre personne comme mari et femme et de fonder une famille ? Ces lignes offrent quelques repères pour accompagner les fiancés et les aider à atteindre une maturité qui leur permettra de construire leur futur mariage sur des bases solides.

Fiole Wenceslas-5 mai 2017-Temps de lecture : 9 minutes

Une dame âgée qui assistait à la messe avec ses contemporains a dit un jour à son curé : "Ne nous parle pas tant de divorce, nous ne sommes pas prêts pour ça. Si nous avons un mari, nous n'allons pas le quitter maintenant. Si seulement les jeunes mariés, jeunes femmes et hommes, pouvaient répéter une déclaration similaire : "Si je t'ai promis un amour éternel, je ne te quitterai pas maintenant". C'est le désir profond de celui qui tombe amoureux. Je n'ai pas rencontré de couples qui se sont promis un "je t'aime" temporaire, un "je t'aime" assorti de conditions : seulement tant que vous êtes jeunes ou tant que vous êtes en bonne santé, ou jusqu'à ce que vous perdiez votre attrait.

L'éternité" est atteinte par le biais de la séduction, qui est un processus aussi naturel et ancien que la maturité. Mais si le processus de maturité a pour but l'harmonie de la personnalité et ne se termine donc pas, la fréquentation doit avoir une fin avec deux issues possibles : soit un au revoir en tant que bons amis, soit un "pour toujours"... Ce sera une période de connaissance mutuelle et de compréhension attentive, une étape pour décider de la prochaine étape, le don de l'un à l'autre. Comme dans tout événement humain, des facteurs psychologiques et spirituels sont également impliqués dans ce parcours et peuvent déterminer son succès ou son échec.

Les futurs mariés devront discerner s'ils sont en mesure de partager un projet de vie avec l'autre personne, s'ils sont en mesure de construire une famille ensemble.

Ces lignes ont pour but d'accompagner ceux qui se trouvent sur le chemin de la séduction dans leurs questions décisives : suis-je assez mûr pour faire le prochain pas ? Suis-je capable de me donner à un toi ? Nous commencerons par rappeler quelques aspects généraux de la maturité, pour ainsi dire, afin de connaître la partition sur laquelle se dessine la croissance amoureuse, et de remarquer les éventuelles difficultés.

Maturité en général

La maturité n'est pas un état, mais un processus qui dure toute la vie. Il fait référence à la fois à la plénitude de l'être et à son développement et sa croissance appropriés. La personne mature est capable de s'approprier un projet. Contrairement à un fruit, l'être humain mûrit toujours et peut même régresser : il peut redevenir vert. Pour cette raison, il a besoin non seulement de soleil et de temps, mais aussi de quelqu'un qui le soutienne et d'une éducation dans un foyer qui serve de modèle.

Les caractéristiques de la maturité sont l'ordre, la cohérence et la primauté de l'intelligence et de la volonté sur le monde affectif, ce réseau complexe d'émotions, de sentiments, de passions et d'humeurs. La raison éclaire l'intériorité et nous permet d'intuitionner, par exemple, que dans la relation interpersonnelle d'un couple, il y a des saisons : tout n'est pas printemps ou cour, mais il y a des automnes et des hivers...

Les animaux se débrouillent généralement très bien sans leurs parents, grâce à leurs instincts naturels. Les jeunes humains ne fonctionnent pas comme ça : nous avons besoin de l'expérience des plus âgés, pour éviter les mêmes erreurs. La maturité va au-delà du vieillissement : il s'agit de conserver son audace, son sourire, son enthousiasme et sa vitalité, malgré le déclin des énergies physiques. Peut-être Platon, qui affirmait qu'il faut 50 ans pour faire un homme, n'était-il pas loin de la vérité.

Mais il n'est pas nécessaire d'attendre la sénescence pour atteindre un niveau de maturité approprié dans les différents domaines de la vie, y compris celui d'élever une famille. Les femmes et les hommes mûrissent progressivement, chacun à sa manière et avec sa propre psychologie. À l'adolescence, une plus grande identité est acquise, et les années suivantes sont marquées par une augmentation progressive de l'intimité. L'identité et l'intimité sont des caractéristiques très importantes pour les futures relations interpersonnelles. On attend des jeunes qu'ils acquièrent leur propre vision du monde et d'eux-mêmes. L'influence du groupe, les modèles qu'ils se choisissent et le contrôle des forces instinctives qui s'éveillent seront déterminants. L'adolescent établit un plan de vie personnel.

En tant qu'enfants, nous mûrissons aussi en dehors de nous-mêmes. C'est cette caractéristique, ou transcendance de soi, qui aura la plus grande influence sur nos relations avec les autres. Combien il est important de la favoriser dès les premières années, lorsque garçons et filles abandonnent progressivement le "à moi, à moi, à moi" qui caractérise l'enfance. C'est ainsi qu'ils acquièrent la capacité de fidélité et d'amour, nécessaire au mariage, qui ouvrira la voie à l'intégrité, au soin et à la sagesse. La psychologie confirme que "la maturité augmente à mesure que la vie se sépare de l'immédiateté du corps et de l'égocentrisme". (G. Allport).

Signes de maturité des mariés

En plus de ces notes générales, les mariés, qui doivent avoir surmonté la crise d'identité de l'adolescence, cherchent à savoir s'il est possible de un projet commun. Pour cela, il est bon que le humusLa base ou le terrain sur lequel vous voulez construire est similaire : la culture, la langue et la religion des deux partenaires sont propices à une bonne relation. Il est important que les deux partenaires connaissent leur passé, en particulier les familles dont ils sont issus. Les rencontres s'accompagnent d'une histoire, dans laquelle il peut aussi y avoir des blessures qui sont projetées. Vous devez vous demander si vos valeurs et vos idéaux sont les mêmes. Comme l'a écrit Saint-Exupéry, "Aimer ne consiste pas à se regarder l'un l'autre, mais à regarder dans la même direction".

Ce sera le la communication dans la différence qui rend possible une connaissance approfondie et, avec elle, la réponse à tant de questions. La maturité consiste à comprendre les divergences, à ne pas chercher à les changer à tout prix ou à espérer que "ça changera quand on se mariera". Une relation superficielle ou éblouissante ne nous permet pas de voir les défauts de l'autre personne. Ce chemin de connaissance mutuelle est également entravé aujourd'hui par ceux qui banalisent la sexualité, ou qui nient toutes sortes de différences entre les hommes et les femmes : génétiques, physiologiques, psychologiques, linguistiques, etc.

Pour récolter de bons résultats lors d'une cour, il est impératif de respecter les étapes. L'amour sait attendre, il cherche le bonheur et le bien de l'autre, il rejette l'indifférence. utiliser de toute personne. Personne ne peut être considéré comme un objet jetable. Les couples matures savent que l'amour n'est pas seulement un plaisir physique, et ils se rejoignent dans leur psychologie et leur spiritualité. Ainsi, le eros fait place à un amour plein, caractérisé par la capacité de sacrifice et de don de soi. On découvre un paradoxe : aimer implique la souffrance. L'affectivité égocentrique du type "Je t'aime parce que tu me fais du bien" est dépassée.. Avec une intimité uniquement physique et anticipée, rien de tout cela n'est visible. "Brûler les étapes finit par brûler l'amour". (Benoît XVI, Discours, 11-IX-2011).

La personne mature vit son la sexualité de manière humaine. Elle transforme l'instinct en tendance : elle reconnaît dans la capacité de reproduction un but grand et élevé, elle transforme les actes en gestes chargés de sens. Elle ne s'arrête pas à la communication physique mais s'ouvre à l'esprit. Pour atteindre ces hauteurs d'amour, il faut la chasteté, qui est comme un vaccin contre l'égocentrisme. Celui ou celle qui est aimé(e) chastement sait qu'il ou elle est en présence d'un amour inconditionnel, et qu'il ou elle ne lui fera pas de mal. Ce n'est que si cet aspect est bien vécu que l'on apprend vraiment à connaître l'autre personne. Cette vertu protège la liberté et la vérité et devient un bijou qui orne la personnalité. C'est ainsi que l'on peut décider du passage de l'engouement au don total de soi dans le mariage.

Il peut aussi arriver qu'après une période où l'on a appris à se connaître suffisamment, où les conversations paisibles abondent, on découvre qu'il y a peu de choses en commun, peu de points de contact sur lesquels fonder une relation stable. Ce sera alors un signe de maturité que de rompre le processus, même si une certaine attirance persiste, car "rien n'est plus volatil, précaire et imprévisible que le désir". (Francisco, Amoris laetitia, 209).

Percevoir des notes désaccordées

L'idéalisation de l'autre est un danger qui brise l'harmonie de la relation et peut être captée à l'extérieur du couple, comme une note désaccordée. Elle peut être le résultat de multiples facteurs, comme la complicité du vice, qui aveugle et ne permet pas de voir les défauts. Lorsqu'on regarde la réalité du point de vue du plaisir, les défauts de la personnalité restent sur un plan inaccessible. Au contraire, le réalisme conduit à aimer l'autre avec ses défauts, et pas seulement malgré eux... Il ne s'agit pas de chercher un vous parfait et de savoir si je suis attiré par lui ou elle, mais de comprendre que cet idéal n'existe pas et de se demander calmement : serai-je toujours capable de parler à cette personne ?

Sur toute note de maturité, vous pouvez le manque de tension saine. Les signes de cette tension sont un amour véritable, capable de se sacrifier. Ceux qui ne sont ancrés que dans le plaisir, dans une sexualité incontrôlée, peuvent trouver un équilibre, une apparence instable et autonome de sécurité. "Nous ne pouvons pas traiter les liens de la chair à la légère, sans ouvrir quelque blessure durable dans l'esprit". (Francisco, audience 27-V-2015). La psychologie montre qu'une relation sexuelle laisse toujours une trace indélébile. L'initiation prématurée à l'activité sexuelle peut conduire à la stérilité de l'amour, voire à l'extinction du plaisir recherché.

C'est comme un sol exploité, qui a besoin de plus en plus de produits chimiques pour redevenir fertile. Une tension saine fait défaut, les regards se troublent. Et, paradoxalement, de nouvelles tensions malsaines sont créées, comme un faux sentiment de fidélité, reflétant plutôt une dépendance émotionnelle, envers la personne qui a été complice des relations. Cette tension exagérée endommage les cordes de l'âme et se paie en désillusions. Elle ouvre la voie à une série de relations superficielles, où tout est pareil, dans la culture du utiliser et jeter.

La priorité accordée au plaisir occulte le but plus profond de la sexualité et du sexe. Elle conduit à se satisfaire de "se sentir bien et rien de plus", à vivre déconnecté de l'éthique nécessaire à la construction de sa personnalité. L'exaltation du plaisir cherche des justifications au-delà du bien et du mal, comme le slogan "le corps est à moi", qui rappelle l'enfance. Cela conduit facilement à un rejet de la maternité et de la paternité. L'esprit est incapable de voler, car il a perdu ses ailes, il lui manque la tension du véritable amour. La relation et la maturité de chaque personne ne peuvent être analysées uniquement de manière expérimentale. Elle ne peut pas non plus être mesurée en "goûtant", comme on le ferait avec une pomme : si après la première bouchée, je constate qu'elle n'est pas mûre, je la laisse ; si je ne l'aime pas, je la jette et j'en cherche une autre. Il faut le répéter : les gens ne sont pas utilisés.

Atteindre l'harmonie

Forever" est possible et ne s'improvise pas. Ces mots doivent être diffusés en arrière-plan. Nous devons nous rappeler que les femmes et les hommes sont capables de prendre des décisions définitives. C'est ce que le pape a dit aux mariés : "S'il vous plaît, nous ne devons pas nous laisser dépasser par la 'culture du provisoire'. Cette culture qui nous envahit tous aujourd'hui, cette culture du provisoire, ça ne marche pas ! ". (Francisco, discours 14-II-2014).

Pour être en mesure de prendre des décisions définitives, il est nécessaire d'accepter la possibilité de se tromper. Nietzsche a noté que, contrairement aux animaux, les êtres humains possèdent la capacité de faire des promesses. Il convient d'ajouter qu'il est également capable de les conserver. Et sans la foi en une destinée éternelle, c'est plus difficile.

Dans la cour, l'harmonie ne peut être atteinte que par une interprétation que deux personnes essaient de pour bien faire. Ce sera mieux si chaque corde est accordée, aussi bien celles de la maturité générale que celles du message chrétien des béatitudes. Il s'agit d'un programme centré sur l'amour, avec des suggestions pratiques pour distinguer les vrais biens des illusions, pour trouver la bonne note à chaque instant.

Tout au long du concert, la fatigue ne manquera pas. Il y a des moments plus difficiles et des notes qui sont difficiles à atteindre. Comme l'a écrit Thibon, "Les obstacles sont faits pour être surmontés. L'amour, coloré au début par une perfection illusoire, due au désir et à l'imagination, ne peut durer sans la volonté"..

En parlant de la séduction, saint Josémaria a dit ceci, "Comme toute école d'amour, elle doit être inspirée non par le désir de possession, mais par un esprit de dévotion, de compréhension, de respect et de douceur". C'est un processus qui demande du temps et du dialogue. Il y a parfois de nombreux défis internes et externes qui rendent la tâche difficile. Il n'est pas possible d'atteindre l'harmonie au milieu de tant de bruit. Il est également nécessaire de se "déconnecter" des réseaux anonymes et de favoriser le plaisir, les intérêts et les amitiés. hors ligne, à entendre.

En résumé, les principales notes d'harmonie dans la séduction sont : considérer l'amour comme un sacrifice, respecter et aimer l'autre, passer de l'instinct à la tendance, contrôler les émotions avec intelligence, savoir attendre et être ouvert à un dialogue fructueux. Le processus ne doit pas être si court qu'il empêche la connaissance, ni si long qu'il mène à la routine. L'amour, comme la musique, a quelque chose d'immatériel, qui cherche le bien de la personne que l'on aime et qui dure dans le temps.

Le chef d'orchestre

"L'alliance d'amour entre l'homme et la femme s'apprend et se raffine. Permettez-moi de dire qu'il s'agit d'une convention d'artisan. Faire de deux vies une seule est presque un miracle, un miracle de la liberté et du cœur, confié à la foi". (Francisco, audience 27-V-2015). Pour y parvenir, le chrétien bénéficie de l'assistance affectueuse de l'Esprit Saint, qui peut être considéré comme l'Esprit de Dieu. chef d'orchestre. Lorsqu'il agit dans l'âme, l'harmonie est atteinte.

La maturation des mariés est un long processus, qui commence dès l'enfance. Les cours de préparation au mariage ne suffisent pas, une catéchèse approfondie est nécessaire, notamment dans la famille d'origine. C'est là que l'on apprend qu'un bon plan de vie vaut la peine et que l'on acquiert des responsabilités. C'est là que l'on comprend le langage du corps, de la psyché et de l'esprit. Si nous voulons que de nombreux jeunes disent I "Je t'aimerai toujours et ne te quitterai pas", nous devons valoriser la cohérence et l'identité, favoriser le dialogue et la connaissance mutuelle, la véritable sagesse de l'esprit et du cœur. De cette façon, ils pourront créer de nouveaux courants, plutôt que d'aller à contre-courant, ils influenceront joyeusement beaucoup d'autres personnes.

Dans cette aventure, ils comptent sur l'aide de la grâce de Dieu et la grâce des autres, également pour renouveler l'amour chaque jour. Nous ne sommes pas des morceaux inertes d'ébène ou d'ivoire sur un clavier de piano. L'harmonie tentée sera imparfaite, propre aux êtres libres et imparfaits. Dans la période d'essai des fréquentations, il sera utile de se demander, et de demander au Seigneur, si l'on est en mesure de poursuivre un projet commun avec une autre personne. La chanson écrite par Paul McCartney reflète bien le désir de clarifier ses doutes :

Ebony et Ivory vivent ensemble
en parfaite harmonie
Côte à côte
sur le clavier de mon piano,
oh Seigneur, pourquoi ne le faisons-nous pas ?

L'auteurFiole Wenceslas

Docteur et prêtre.

Lire la suite
En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.