Initiatives

Routes d'Europe : Allemagne. Les routes germaniques

Ces dernières années, l'Allemagne a retrouvé un intérêt pour les pèlerinages, notamment le Camino de Santiago, qui est également très populaire chez les protestants.

José M. García Pelegrín-23 août 2021-Temps de lecture : 2 minutes
Rothenburg ob der Tauber

Le premier pèlerinage connu à Saint-Jacques-de-Compostelle depuis le territoire allemand remonte à la seconde moitié du XIe siècle : selon une source documentaire, le comte Eberhard VI de Nellenburg - au nord du lac de Constance - s'est rendu à Saint-Jacques avec sa femme Ita en 1070, après son deuxième pèlerinage à Rome. À son retour de Santiago, Eberhard VI "le Bienheureux" entre comme frère laïc au monastère de Tous les Saints, qu'il a lui-même fondé, tandis qu'Ita se retire avec un groupe de femmes pieuses à Schaffhouse.

Au Moyen Âge, les pèlerins d'Europe centrale se rendaient à la frontière franco-espagnole en empruntant des routes commerciales et militaires, notamment la "Via Regia" (route royale), dont les origines remontent aux VIIIe et IXe siècles et qui traversait l'ensemble du Saint Empire romain germanique. Avec la Réforme protestante, les pèlerinages ont diminué, surtout dans le nord de l'Allemagne.

Après la revitalisation du chemin de Saint-Jacques à partir des années 1980, divers itinéraires ont commencé à être balisés en Allemagne également - il y en a actuellement une trentaine au total - avec la particularité que c'est précisément un pasteur protestant, Paul Geissendörfer, qui a balisé en 1992 un chemin de Saint-Jacques de Nuremberg à Rothenburg ob der Tauber, qui allait devenir le noyau du "chemin de Saint-Jacques de Franconie" (1995). Les derniers ajouts en 2005 ont été les "Chemins de Saint-Jacques en Allemagne du Nord", avec deux branches, la Via Baltica et la Via Jutlandica, qui est le résultat d'une coopération germano-danoise.

Le récit autobiographique du célèbre comédien Hape (Hans-Peter) Kerkeling, Ich bin dann mal weg - Meine Reise auf dem Jakobsweg (Je pars : mon voyage sur le chemin de Saint-Jacques), publié en 2006, a grandement contribué à la diffusion du chemin de Saint-Jacques en Allemagne ; avec un tirage de plus de sept millions d'exemplaires, il a figuré en tête de la liste des best-sellers allemands les plus prestigieux de l'hebdomadaire Der Spiegel pendant 103 semaines (de 2006 à 2008) ; une version cinématographique a également été réalisée en 2015. Kerkeling se propose d'approfondir la recherche du sens de la vie, mais pour ce faire, il évite les pèlerins chrétiens "classiques" ("Ils termineront le voyage comme ils l'ont commencé") et recherche les "rares et exotiques". Le succès de ce livre montre que la plupart des Allemands ne marchent pas sur le Camino motivés par un pèlerinage traditionnel. Néanmoins, elle a contribué à une augmentation de 74 % du nombre d'Allemands ayant marché sur le Camino en 2007.

D'autre part, l'immense popularité dont jouit le Camino, indépendamment de la confession religieuse, se reflète dans sa propagation précisément dans les régions traditionnellement protestantes ; ainsi, par exemple, en 2011, la Société Saint-Jacques de la région de Brandebourg-Oder a été fondée, qui s'occupe - selon son propre site web - des " intérêts des pèlerins et des pèlerins de Saint-Jacques à Berlin, Brandebourg et dans les régions voisines ". Et d'ajouter : "la composition diverse de ses membres reflète ce qui a été l'occasion de sa fondation et les objectifs de l'association : l'intérêt et le plaisir de parcourir les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle". Comme d'autres associations régionales, elles cherchent notamment à baliser les itinéraires, à installer des panneaux d'information et à les connecter au réseau européen du Camino "pour contribuer à la coopération européenne et à la compréhension internationale".

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.