Espagne

Rosa María Murillo : "Je n'ai jamais cessé d'être surprise par ce que Dieu fait dans les gens".

Il y a quelques semaines, Rosa María Murillo, une laïque du diocèse de Plasencia, a été confirmée par la Conférence épiscopale espagnole comme présidente nationale du mouvement "Cursillos in Christianity". Lié aux Cursillos depuis les années 1980, ce diplômé en droit, marié et résidant à Don Benito, a fait partie du comité exécutif en tant que secrétaire du Mouvement Cursillo de 2017 à ce jour.

Maria José Atienza-22 novembre 2022-Temps de lecture : 5 minutes
Rosa Maria Murillo

Janvier 1949. Le monastère de San Honorato à Majorque a accueilli ce qui devait être le premier Cursillo de Cristiandad de l'histoire. 

La graine de ce qui deviendra plus tard le Les cursillos dans le christianisme Nous le trouvons dans les travaux préparatoires d'un groupe de laïcs et de prêtres, qui faisaient partie du Conseil diocésain de la Jeunesse d'Action Catholique (JAC) de Majorque, pour le grand pèlerinage national que la Jeunesse d'Action Catholique a effectué à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1948. 

Lors de cette préparation, les opérations suivantes sont effectuées "Cursillo de Adelantados de Peregrinos". y "Pilgrims' Leaders Cursillo", menée par des membres de l'Action catholique. 

Lors de ces réunions, la possibilité de Le "développement de quelque chose de nouveau, quelque chose qui permettrait au contenu essentiel du christianisme d'être saisi dans toute son intensité même par ceux qui vivaient en marge de la religion". Un souffle de l'Esprit Saint qui allait donner forme, un peu plus tard, au premier Cursillo de Cristiandad. 

Parmi les initiateurs de ce mouvement figurent des laïcs et des prêtres. Parmi les premiers, Eduardo Bonnín Aguiló se distingue. Parmi les prêtres, Évêque Sebastián Gayá AguileraJuan Capó Bosch, dont le processus de béatification et de canonisation vient de commencer, et Don Juan Capó Bosch. Avec eux, l'évêque de Majorque de l'époque, Monseigneur Juan Hervás Benet, sera la clé de la configuration et de la naissance des Cursillos dans la chrétienté. 

Depuis ces jours d'hiver sur une petite île de la Méditerranée jusqu'à aujourd'hui, plus de 70 ans se sont écoulés, et le Mouvement Cursillo est aujourd'hui une réalité répandue dans toute l'Europe, l'Amérique et diverses régions d'Afrique et d'Asie. 

Actuellement, le Mouvement est structuré au niveau diocésain par les Secrétariats diocésains, et au niveau national par le Secrétariat national.

Les Groupes internationaux du Mouvement Cursillo coordonnent et facilitent la coordination entre les différents secrétariats nationaux à travers le monde. 

L'Organisation mondiale du mouvement Cursillo (OMCC), "une organisation de services, de communication et d'information", est actuellement composé des Groupes internationaux du Mouvement Cursillo : Amérique latine, Europe, Asie-Pacifique et Amérique du Nord-Caraïbes.

Inclus dans les mouvements et associations du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, Cursillos in Christianity a été le chemin de la rencontre avec le Christ pour des centaines de milliers de personnes. 

En Espagne, il y a quelques semaines, Rosa María Murillo a succédé à Álvaro Martínez, de Córdoba, à la présidence du Secrétariat national des cursillos dans le christianisme.

Laïque, mariée, diplômée en droit et fonctionnaire de carrière, Rosa a été catéchiste, agent de pastorale des jeunes et responsable du catéchuménat des adultes. Elle a également été présidente du mouvement Cursillos de Cristiandad dans le diocèse de Plasencia de 2012 à 2020. De sa main, nous plongeons dans cette réalité de la première annonce dans l'Église qui, comme l'a souligné saint Jean-Paul II, "Dans votre rencontre avec le Christ, vous avez appris à regarder d'un œil nouveau les gens et la nature, les événements quotidiens et la vie en général. Vous avez fait l'expérience que le vrai bonheur vient du fait de suivre le Seigneur. Cette expérience personnelle et communautaire doit être transmise aux autres"..

Comment avez-vous connu le mouvement Cursillo et que signifie-t-il dans votre vie ?

-J'ai fait mon cursillo il y a de nombreuses années, lorsque j'étais un jeune étudiant en droit. Pour moi, ce fut une expérience décisive de rencontre avec moi-même, avec les autres et avec Dieu. Une triple rencontre dans laquelle j'ai pu ancrer mes choix de vie et faire de la suite de Jésus de Nazareth le véritable sens de ma vie. 

J'ai trouvé les réponses que, je crois, chaque être humain recherche pour avoir une vie plus pleine. Depuis lors, j'ai toujours été lié au Mouvement.

Vous prenez la présidence de Cursillos après en avoir été longtemps le secrétaire national, comment accueillez-vous cette marque de confiance ? 

-Non pas comme une charge, ni comme un fardeau, je le prends comme une nouvelle occasion de servir avec humilité, dévouement et pleine confiance dans le Seigneur. C'est le témoignage que j'ai reçu des présidents précédents. 

Que demandez-vous à Dieu à ce stade ? 

-Je Lui demande, avant tout, le don du discernement personnel et communautaire pour nous ouvrir, en tant que mouvement, à Sa volonté. 

Je vous demande le courage de prendre le risque, le bien et le mal, sans perdre courage dans la recherche d'une fidélité créative à notre charisme de Première Annonce aux personnes d'aujourd'hui. 

A quoi ressemble l'expérience d'un Cursillo de Cristiandad ?

Lorsque nous parlons de l'atelier, nous faisons référence à l'une des parties de notre processus de première annonce, qui se déroule lors d'une réunion de trois jours. 

Il s'agit d'une expérience forte de vie et de partage de ce qui est fondamentalement chrétien, dans laquelle la nouveauté de la Bonne Nouvelle pour toute créature peut être clairement perçue. 

C'est une proposition joyeuse de vie nouvelle formulée par des témoins dans l'amitié et dans le respect absolu de la liberté. 

Au fil des ans, j'ai été le témoin privilégié du nombre de personnes qui, dans un cursillo, ont rencontré le Seigneur. Dans mon esprit, j'ai beaucoup de visages jeunes et moins jeunes, des personnes plus religieuses que croyantes, des personnes indifférentes, avec plus ou moins d'éducation, avec des vies brisées, des personnes sans horizon, des personnes sans pourquoi ni pour quoi faire. Je n'ai jamais cessé d'être étonné par ce que Dieu fait dans les gens lorsqu'ils contemplent le passage de Dieu dans leur vie. 

Le Cursillo est bien plus qu'une expérience de trois jours, c'est un processus d'amitié déjà entamé dans le precursillo et qui se projette dans un accompagnement personnel et communautaire plus tard dans le postcursillo. Les clés de ce processus sont le témoignage, l'amitié et la prière.

Que font les Ultreyas ("au-delà !") qui vivent au sein du Cursillo ? 

-Par cette expression, nous faisons référence aux rencontres qui sont proposées après avoir vécu le Cursillo. C'est un lieu de célébration, de prière et de formation. C'est notre façon d'accompagner pour que chaque personne mûrisse, s'approfondisse et grandisse dans ce qu'elle a rencontré dans le Cursillo. 

L'objectif est d'intégrer l'expérience du Cursillo dans la vie quotidienne, chacun dans le lieu et le milieu où il vit, et de favoriser une présence évangélisatrice dans son environnement comme un ferment.

Ultreya est un cri de pèlerin qui nous pousse à aller plus loin. C'est le cri de celui qui ne peut s'empêcher d'annoncer ce qu'il a vu et entendu et qui a changé sa vie. 

Qui peut participer à un Cursillo de Cristiandad ? 

-Toute personne majeure peut participer à un Cursillo. Le public cible du Cursillo est aussi large que l'Évangile lui-même. Cependant, il s'adresse de préférence à ceux qui sont en recherche, à ceux qui ne connaissent pas Dieu ou à ceux qui ont besoin de retrouver ou de revitaliser leur foi.

L'un de ses slogans De Colores Qu'est-ce que cela signifie pour les membres du Cursillo ?

-De Colores est une chanson populaire qui symbolise la joie de la foi. Un cadeau, un cadeau qui change votre vie et vos perspectives. 

Regarder avec les yeux de Dieu, c'est voir la vie avec espoir, une vie en couleurs. 

Pour nous, c'est aussi un chant communautaire, un signe de la joie de partager la mission d'évangélisation.

Dans une société où les laïcs ont plus que jamais la charge de l'évangélisation, comment relever ce défi évangélisateur des Cursillos ?

-Le Mouvement Cursillo est né d'intuitions claires et toujours valables : la perception d'un monde qui tourne le dos à Dieu appelle une réponse évangélisatrice d'hommes et de femmes transformés, qui ont la certitude que le monde est le lieu du salut, que l'Evangile est la solution et que toute personne est capable de Dieu et capable d'évangéliser dans son environnement.

Le Mouvement Cursillo est un outil qui a fait ses preuves dans le domaine toujours nécessaire, et maintenant urgent, de la Première Annonce. 

Le défi consiste à être fidèle à notre charisme en faisant preuve de créativité dans le contexte d'une époque en mutation. Nous disons que la méthode Cursillo est une méthode inductive, qui s'inspire de l'observation de la réalité en constante évolution. Cela nécessite une ouverture pour répondre aux questions des hommes et des femmes d'aujourd'hui, en abandonnant les routines et les accommodements.

La fermentation de l'environnement est essentielle pour les cursillos, car c'est leur but. 

Le défi est d'écouter, de connaître et de dialoguer avec le monde, d'assumer le contexte dans lequel nous vivons avec miséricorde et espérance, de ne rien donner pour perdu. 

Le défi consiste à maintenir un style de vie plus évangélique et des relations fondées sur une spiritualité incarnée.

Lire la suite
En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.