Vatican

Propaganda Fide fête ses 400 ans et prend le nom de Dicastère pour l'évangélisation

La Congrégation pour l'évangélisation des peuples a été transformée en Dicastère pour l'évangélisation. C'est ce que le pape François a voulu, dans la réforme de la Curie romaine contenue dans sa Constitution apostolique Praedicate Evangelium promulguée le 19 mars dernier et qui est entrée en vigueur en la solennité de la Pentecôte.

Stefano Grossi Gondi-25 juin 2022-Temps de lecture : 4 minutes

Le siège du dicastère pour l'évangélisation, conçu par Borromini, se trouve sur la place d'Espagne à Rome.

Le nouveau dicastère fusionne l'ancienne Congrégation pour l'évangélisation des peuples et le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation. Il s'agit d'une nouveauté, après la réforme menée par Paul VI et l'intervention de Jean-Paul II. La célèbre institution connue sous le nom de Propaganda Fide a joué un rôle important dans l'histoire de l'Église au cours des siècles.

Un peu d'histoire

C'est le 6 janvier 1622 que le pape Grégoire XV a fondé cette Congrégation en tant qu'organe de coordination du Saint-Siège pour toutes les initiatives qui étaient menées dans les différents continents pour annoncer l'Évangile et structurer la présence de l'Église à travers de nouvelles missions et de nouveaux diocèses, qui ont ensuite pris la forme de préfectures et de vicariats apostoliques. Le pape lui a assigné un double objectif. D'une part, promouvoir la réunification des chrétiens et, d'autre part, répandre la foi parmi les non-chrétiens. Surtout dans les pays et les continents qui, par l'exploration et la découverte, étaient entrés en contact avec l'Europe et l'Église catholique.

Propaganda Fide a, dès le début, assumé la tâche de soutenir l'activité missionnaire dans le monde entier. Sa fondation a été un moment important pour l'Église, qui a pris une conscience plus profonde de sa vocation inaliénable à annoncer le Christ, le Sauveur du monde. Elle devait donc diriger, stimuler et organiser toutes les forces à sa disposition pour que cette proclamation salvatrice atteigne tous les peuples.

Depuis lors et jusqu'à aujourd'hui, les activités des missionnaires sont coordonnées dans un magnifique palais de la place d'Espagne, conçu par Borromini. Un formidable réseau actif aux quatre coins du globe fournit un flux continu d'informations au Vatican.

Une porte ouverte sur le monde

Le pape Urbain VIII, qui y est lié, a fondé en 1627 le Collegio Urbano de Propaganda Fide. L'objectif était de former le clergé séculier pour les missions. Elle disposait également de la presse polyglotte, destinée à imprimer des documents et des textes dans les différentes langues de la population.

Propaganda Fide a la juridiction canonique sur tous les territoires dans lesquels les structures ecclésiastiques sont encore à un niveau qui ne permet pas la création d'un diocèse. Ou lorsqu'un territoire est divisé en vicariats apostoliques, préfectures apostoliques ou missions sui iuris. Par ailleurs, il existe également des pays où la présence chrétienne est plus récente et moins profondément enracinée. Par exemple, pratiquement toute l'Asie, à l'exception des Philippines ; l'Afrique, à l'exception de l'Égypte et de la Tunisie ; et l'Océanie, à l'exception de l'Australie. L'Alaska, les Antilles et même certaines parties de la Bosnie-Herzégovine, de la Macédoine, du Kosovo, du Monténégro et de l'Albanie dépendent également de la foi chrétienne. Propaganda Fide.

Propaganda Fide en données

Selon les statistiques les plus récentes, il y a 1 117 circonscriptions ecclésiastiques qui relèvent encore de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples. La plupart d'entre eux se trouvent en Afrique (517) et en Asie (483), suivis par les pays suivants Amérique (71) et l'Océanie (46). Les circonscriptions ecclésiastiques sont les archidiocèses, les diocèses, les vicariats apostoliques, les préfectures apostoliques et les missions de la zone de juridiction.

Depuis le siège de Propaganda Fide Elle dépend des pratiques de nomination des évêques et de plus de soixante conférences épiscopales. Elle est dotée d'un budget propre, dispose d'un patrimoine immobilier très important qui lui permet de maintenir des universités, des activités humanitaires et des établissements de santé dans différentes parties du monde. Le cardinal qui la préside s'est toujours appelé le Pomme de terre rouge.

Le présent de Propaganda Fide

Jusqu'à aujourd'hui, la Constitution Apostolique Praedicate Evangelium marque une étape importante dans le pontificat du pape François. C'est la réalisation d'un processus de réforme, qui vise à affirmer que la tâche la plus importante de l'Église est l'évangélisation. La dimension missionnaire devient une partie importante des structures de service de la Curie romaine. Des structures qui, même si elles changent leur nom, leur profil partiellement opérationnel et leurs compétences résiduelles, doivent nécessairement devenir plus missionnaires.

De toutes les congrégations, devenues aujourd'hui des dicastères ou même des institutions curiales, ce n'est pas un hasard si le dicastère pour l'évangélisation occupe la première place. Elle marque précisément la perspective avec laquelle cette réforme est menée.

La mission évangélisatrice de l'Église au cours des derniers siècles est inextricablement liée à l'action de la Congrégation pour la Propagation de la Foi ; 400 ans après sa fondation, elle reste le point de référence de tout le système missionnaire pontifical.

Sociétés missionnaires pontificales

Le champ d'action des Œuvres Pontificales Missionnaires, même si elles sont nées dans des nations différentes, dans des contextes historiques et géographiques différents, vise à soutenir la responsabilité missionnaire en même temps que la dimension caritative, afin d'étendre le sens de la mission à toute l'Église.

Le Concile Vatican II a enseigné que les principales initiatives par lesquelles les propagateurs de l'Évangile, en allant dans le monde, accomplissent la tâche de prêcher l'Évangile et d'établir l'Église au milieu des peuples non évangélisés, sont appelées missions.

Dans la nouvelle Constitution, la Section pour la première évangélisation et les nouvelles Églises particulières y répond en ajoutant la nécessité de promouvoir la coopération et l'échange d'expériences entre les nouvelles Églises particulières et d'encourager les vocations missionnaires.

La présidence du Pape

Un autre aspect fondamental de la nouvelle Constitution est que la Dicastère pour l'évangélisation est le seul présidé directement par le Pontife Romain.

Les titres historiques attribués au Pape sont : Vicaire du Christ, Successeur du Prince des Apôtres, Souverain Pontife de l'Église universelle, Primat d'Italie, Archevêque métropolitain de la Province romaine, Souverain de l'État de la Cité du Vatican, Serviteur des Serviteurs de Dieu. Il n'est pas expressément indiqué dans la Constitution que le Pape assume également le titre de Préfet, mais on peut le déduire par rapport aux autres Dicastères. Le fait d'être à leur tête souligne la centralité du Dicastère pour l'évangélisation. En même temps, il confie au pape une tâche qui n'a jamais été confiée à un pontife auparavant.

Le Dicastère pour l'évangélisation, lu dans les numéros 53 et 54 du Praedicate Evangeliumest au service de l'œuvre d'évangélisation pour que le Christ, lumière des nations, soit connu et témoigné en paroles et en actes et que son Corps mystique, qui est l'Église, soit édifié". Le Dicastère est compétent pour "les questions fondamentales de l'évangélisation dans le monde et pour l'établissement, l'accompagnement et le soutien des nouvelles Églises particulières, sans préjudice de la compétence du Dicastère pour les Églises orientales".

La Congrégation érige et divise les circonscriptions missionnaires dans ses territoires selon les besoins ; elle préside au gouvernement des missions ; elle examine les questions et les rapports envoyés par les Ordinaires, les Nonces et les Conférences épiscopales ; elle supervise la vie chrétienne des fidèles, la discipline du clergé, les associations caritatives et l'Action catholique ; elle supervise la direction des écoles catholiques et des séminaires. 

L'actuel préfet de la Congrégation, nommé le 8 décembre 2019 par le pape François, est le cardinal Luis Antonio Tagle, de nationalité philippine.

L'auteurStefano Grossi Gondi

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.