Monde

Centenaire de la naissance de Saint Jean Paul II. Les traces de son héritage

Il y a 100 ans naissait Karol Wojtyła, Saint Jean Paul II. À l'occasion de cet anniversaire, nous réfléchissons à la reconnaissance d'un berger, d'un enseignement et d'une vision qui ont inspiré tant d'institutions, de monuments, d'espaces publics et de manifestations artistiques dans le monde entier. Doctrine, érudition, culture, sainteté combinées à sa très riche vie de piété.

Alejandro Vázquez-Dodero-31 mars 2020-Temps de lecture : 10 minutes
Statue de saint Jean Paul II au sanctuaire du bienheureux Jean Paul II à Washington.

Si vous voulez la source, trouvez, 
il faut aller en amont, à contre-courant.
Poussez-vous, cherchez, ne cédez pas,
Tu sais qu'elle doit être ici (...)

Deux lignes simples du poème Source :écrit par "le Cheminant de l'Évangile", Karol Wojtyła, futur saint Jean-Paul II. Né il y a 100 ans, le 18 mai 1920, à Wadowice, un petit village polonais situé dans le sud de la Pologne, à 50 kilomètres de Cracovie. Une poésie qui reflète une personnalité résolue, qui laissera une vaste empreinte culturelle, d'un homme à la fois très pieux et très humain, acclamé comme l'un des dirigeants les plus influents du XXe siècle. 

C'est peut-être cette ténacité, cette détermination, cet attrait de "Jean-Paul le Grand", comme on l'appellera aussi après sa mort, qui a légué une influence culturelle globale dans le monde entier.

Personnalité

Quels autres traits de sa personnalité ont été si attrayants pour la culture au cours des cent années qui ont suivi sa naissance ?

Bien sûr, la joie du "pape pèlerin", qui devait captiver tant d'institutions et de personnes. Saint Jean-Paul II a intégré le caractère médicinal de la bonne humeur face à tout problème, et était convaincu qu'il ne valait pas la peine de se laisser gagner par le découragement face aux désastres du monde dans lequel il vivait, y compris les troubles intérieurs de l'Église qu'il dirigeait, qu'il devait reconnaître, mais avec la ferme intention de les surmonter.

Son humilité était également impressionnante, comme en témoigne son geste consistant à embrasser le sol des continents qu'il a visités lors de ses 104 voyages hors d'Italie, qui, soit dit en passant, lui ont fait faire près de 29 fois le tour de la Terre, soit trois fois la distance entre la Terre et la Lune. Ou encore son attitude détachée face à tant de nominations et de mentions, comme celle de la l'homme de l'année du magazine Temps. Son porte-parole affirme que, lorsqu'on lui a apporté un exemplaire du magazine dans la salle à manger, il a, au cours du repas, retourné la couverture et prononcé un "je suis désolé". "Je ne veux pas nourrir ma vanité, je ne veux pas que vous me croyiez trop"..

Nous pourrions nous étendre longuement sur la richesse de la personnalité de ce pape voyageur, mais il suffit de dire qu'il a laissé un vaste héritage culturel, dont nous avons souligné certains aspects ci-dessous.

D'autres informations et analyses sur la personne et l'œuvre de saint Jean-Paul II ont été recueillies dans les numéros précédents de la revue et, surtout, dans le riche numéro spécial réalisé à l'occasion de sa mort en 2005.

Quelques institutions dédiées à son héritage

L'ampleur de Jean Paul le Grand rend impossible de résumer les nombreuses initiatives culturelles inspirées par sa personne, par son message. Dans ce numéro spécial, nous avons choisi de nous référer à quelques-unes d'entre elles qui, à l'occasion de la célébration du centenaire de sa naissance, peuvent éclairer l'empreinte ferme et étendue laissée par son passage dans cette vie.

Les principaux aspects de l'effort pastoral, les développements magistériels ou les contributions philosophiques et l'impact historique de cette grande figure peuvent être rappelés ailleurs.

Centre Jean-Paul II "N'ayez pas peur", Cracovie (Pologne). Il s'agit d'une institution dédiée à l'étude de la vie et des œuvres du pape polonais, créée par la nation polonaise en remerciement du pontificat du pape. Karol Wojtyła. Le nom est tiré des paroles de la Le Saint Père prononcée au cours de l'année 1978 pendant la messe d'inauguration du pontificat : "N'ayez pas peur, ouvrez grand les portes au Christ !.

Son objectif est de diffuser et de développer de manière créative le patrimoine de l'Union européenne. POPE POLONAISIl est membre de l'Association internationale pour la promotion de la spiritualité, de la culture et des traditions liées à sa personne, ainsi qu'à son activité scientifique et éducative et à son aide aux nécessiteux. Son siège est situé à côté de la Sanctuaire de la Miséricorde Divinesur les terres qui appartenaient autrefois à la Usine chimique Solvaysur Jugowicach.

Le complexe comprend l'église de Saint Jean Paul IILa maison (qui abrite un musée, une bibliothèque, une chapelle, un oratoire et un centre de conférences), le centre de retraite spirituelle, le centre de formation des volontaires, la tour avec sa terrasse panoramique, le service hôtelier, l'amphithéâtre ouvert, le chemin de croix, le parc mobile, etc. À titre de curiosité, nous tenons à souligner qu'en 2011 une relique du saint a été placée dans la chapelle inférieure du sanctuaire de Jean-Paul II : une fiole de sang, placée à l'intérieur de l'autel. 

-Institut théologique Jean Paul II pour les sciences du mariage et de la famille, Madrid (Espagne). La genèse de l'institution se trouve dans l'histoire de l'Union européenne. Institut pontifical Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la familleétablie par la constitution apostolique Magnum Matrimonii SacramentumLa Fondation a été fondée le 7 octobre 1982, à la demande de saint Jean-Paul II. Elle a été dissoute après les récents synodes sur la famille et l'exhortation "La famille et la famille". Amoris laetitiaLe site Institut théologique pontifical Jean-Paul II pour les sciences du mariage et de la famille avec motu proprio du Souverain Pontife François le 8 septembre 2017, Summa familiae cura.

Il vise à promouvoir le renouveau de l'évangélisation de la famille demandé par les synodes de 2014 et 2015 sous les auspices du pape François en fournissant des enseignements ecclésiastiques de deuxième et troisième cycles sur la famille. Plus précisément, il propose une licence en théologie du mariage et de la famille, une licence en sciences du mariage et de la famille et un diplôme annuel en sciences du mariage et de la famille.

Il est attaché à l'institution du même nom à l'Université pontificale du Latran à Rome.

-Fondation Jean Paul II, Cité du Vatican. Créé pour promouvoir les initiatives éducatives, scientifiques, culturelles, religieuses et caritatives liées au pontificat de saint Jean-Paul II, il est présidé par l'archevêque de Cracovie. Ses activités comprennent : des programmes de bourses, tels que ceux destinés aux étudiants des républiques de l'ex-Union soviétique et d'Europe de l'Est étudiant à l'Université catholique de Lublin et à l'Université pontificale Jean-Paul II de Cracovie ; une Maison à Rome pour l'accueil des pèlerins et la tenue de réunions ; un Musée et un Centre de documentation et de recherche sur le pontificat de Jean-Paul II, qui sont hébergés dans la même Maison.

-Fondation Jean Paul II pour la jeunesse, Rome (Italie). Institution constituée comme personne juridique publique le 29 juin 1991 par le Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, dans le but de "coopérer à la mise en œuvre des enseignements du Magistère de l'Église catholique en ce qui concerne la priorité de la pastorale des jeunes, en particulier telle qu'elle se manifeste dans les Journées mondiales de la jeunesse", et de promouvoir l'évangélisation des jeunes et de soutenir la pastorale des jeunes dans le monde entier.

-Fondation Jean Paul II pour le sport, Cité du Vatican. Il s'agit d'une fondation créée en 2008 et inspirée par le saint polonais, qui a abordé le thème du sport dans quelque 120 discours et messages. 

-Fondation Jean Paul II, Florence (Italie). La Fondation Jean-Paul II pour le dialogue, la coopération et le développementa été fondée en 2007, et son action générale a produit de grands résultats notamment en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, au Liban et en Irak, avec des interventions et des projets qui ont cherché à créer les conditions d'un développement global et à long terme, notamment dans les domaines social, éducatif et sanitaire. 

L'un des objectifs constants et prioritaires de la fondation a été de créer de nouveaux emplois, convaincue que seule la dignité du travail contribue à la création d'une véritable justice sociale.

Le nom de la fondation est en sympathie avec le pape polonais, qui était décédé quelques années avant la création de la fondation. Saint Jean Paul II avait une sensibilité particulière envers les chrétiens d'Orient. 

-Sanctuaire national de Saint Jean Paul II, Washington DC (USA). C'est un lieu de pèlerinage, qui possède une relique très exclusive : le sang de saint Jean-Paul II, qui peut être vénéré.

Comme le souligne son site web, les pèlerins peuvent célébrer l'amour profond du saint polonais pour Dieu et les hommes par la liturgie et la prière, l'art, les événements culturels et les célébrations religieuses. Une grande exposition permanente met en lumière les événements marquants de la vie de saint Jean-Paul II et son influence considérable en tant que père spirituel et leader mondial.

Dès sa création, le sanctuaire a été conçu comme une réponse à l'appel du pape pèlerin à une "nouvelle évangélisation", répété par les papes Benoît XVI et François. La Conférence des évêques catholiques des États-Unis a élevé le sanctuaire au rang de sanctuaire national le 14 mars 2014. 

Il s'agit d'une initiative pastorale majeure des Chevaliers de Colomb, une organisation fraternelle laïque comptant près de deux millions de membres dans le monde. Fidèles à la mission et à l'héritage de saint Jean-Paul II, les Chevaliers ont établi en 2011 un sanctuaire en son honneur dans la capitale américaine.

-Université catholique Jean Paul II, Lublin (Pologne). Fondée en 1918 par l'épiscopat polonais et établie à Lublin, elle est l'une des plus anciennes universités de Pologne (après Cracovie, Wroclaw et Varsovie), et est confiée au Sacré-Cœur de Jésus. Fermé pendant l'occupation nazie, il a rouvert ses portes en 1944, avant d'être à nouveau restreint par le régime communiste polonais, qui a fermé son enseignement et confisqué ses biens. Néanmoins, pendant la période communiste polonaise, la KUL était le plus important groupe de réflexion catholique en Pologne et la seule université indépendante de tout le bloc soviétique.

Dans les années 1970 et 1980, elle s'est ouverte au monde et a établi des contacts avec d'autres universités étrangères, rouvrant plusieurs de ses instituts qui avaient été fermés par le gouvernement communiste.

Un événement remarquable dans l'histoire de cette université a été l'élection du cardinal Karol Wojtyła comme pape en 1978 (depuis 1954, il y dirigeait la chaire d'éthique du département de philosophie chrétienne). En 1987, le pape Jean-Paul II a visité l'université, et une statue a été installée en son honneur, ainsi qu'une statue du cardinal Stefan Wyszyński. Plus tard, lors de la cérémonie d'ouverture de l'année universitaire 2005-2006, à l'occasion du décès de son ancien professeur Karol Wojtyła, l'Université catholique de Lublin a adopté le nom "Université catholique Jean-Paul II de Lublin".

À Cracovie, il y a également le Université pontificale Jean-Paul II. En février 2010, l'Académie pontificale de théologie a été renommée Académie pontificale de théologie, au sein de laquelle a été créée la traditionnelle faculté de théologie. Théologie Université Jagiellonian.

-Institut Karol Wojtyla - San Juan Pablo II, Madrid (Espagne). Il s'agit d'une association sans but lucratif, formée par des laïcs et inscrite au registre des associations de la Communauté autonome de Madrid. L'Institut est indépendant des idéologies ou des partis politiques. Une autre caractéristique de l'Institut est la nature multidisciplinaire des sujets ; et aussi la volonté de collaborer avec quiconque, quelle que soit son idéologie ou sa confession religieuse.

Il organise des activités de réflexion et de débat sur des thèmes liés au magistère de saint Jean-Paul II, tels que les questions anthropologiques, les problèmes de bioéthique, l'œcuménisme, le dialogue interreligieux, la doctrine sociale de l'Église, les relations entre l'Église et l'État, etc. Toutes les activités de l'Institut s'efforcent d'être fidèles au Magistère de Saint Jean Paul II.

-Centre Jean Paul II, Pennsylvanie (USA). Cette institution américaine s'adresse aux enfants et aux adultes handicapés ou ayant des besoins éducatifs spéciaux, et leur propose une variété de programmes inspirés, selon son site web, par le caractère sacré de la vie humaine.

Centre Jean-Paul II pour la nouvelle évangélisation, Milwaukee (États-Unis). Il s'agit d'une communauté qui vise à rapprocher son public de Jésus-Christ par la vie sacramentelle de l'Église, afin qu'il puisse à son tour faire des disciples dans ses foyers et sur son lieu de travail.

Cela comprend des programmes de formation en théologie, en mariage et vie familiale et en dignité de la personne humaine.

-Centre Jean Paul II pour la Miséricorde Divine, Ottawa (Canada). La mission de ce centre est d'annoncer la miséricorde de Dieu à chaque personne, en aidant les paroisses à devenir plus conscientes de ce mystère d'amour divin, sous la protection de Sainte Marie, Mère de la Miséricorde.

Fondée en 2006, elle s'inspire du message de miséricorde que Notre Seigneur a communiqué à la religieuse polonaise Faustina Kowalska, canonisée par Saint Jean Paul II. 

Sainte Faustine, lors d'une de ses rencontres avec Jésus, lui a demandé comment diffuser le message de la miséricorde divine au monde entier. Notre Seigneur lui a dit que ce message serait diffusé à partir de la Pologne ; le pape polonais a aidé à diffuser ce message.

-John Paul II Center for Women, New York (USA). Comme le souligne la présentation de cette institution sur son site web, en citant Saint Jean Paul II, "Il en va de la famille, de la nation, du monde dans lequel nous vivons".Les mots qu'il a prononcés à Perth, en Australie, le 30 novembre 1986.

Il vise à prendre en charge les individus, les couples et les familles, auxquels il dispense une formation sur différents sujets, notamment en ce qui concerne l'amour, la dignité humaine et la fertilité des femmes - en particulier les méthodes naturelles de régulation de la fertilité.

-John Paul II Centre for Life, Canterbury (Nouvelle-Zélande). Ce centre vise à promouvoir la culture de la vie, du mariage et de la famille. Cela se fait par la prière, l'éducation et le service. Il offre une assistance spéciale aux mères qui ont eu des grossesses non désirées et qui envisagent l'avortement.

L'une de ses initiatives est la création du "Livre de la vie", en mémoire des enfants à naître : ceux qui ont perdu un enfant à la suite d'une fausse couche peuvent le notifier pour qu'il soit inscrit et qu'une prière spéciale soit faite lors de la messe hebdomadaire offerte pour son âme.

Quelques monuments et espaces publics

Pour des raisons d'espace dans cette section, nous nous limitons principalement à l'Espagne et à quelques villes du monde, sans prétendre les mentionner toutes.

De nombreuses villes ont des monuments dédiés à saint Jean-Paul II, notamment Madrid, Oviedo, Séville, Mexico, Denver, Rome, San Cristobal de La Laguna, Sydney et Posadas.

Dans plusieurs endroits en Espagne, il existe des parcs dédiés au pape polonais. Entre autres, à Madrid, il y a un monolithe commémoratif portant les paroles de Saint Jean Paul II : "A bras ouverts, je vous serre tous dans mon coeur", dédié aux habitants de Madrid à l'occasion de leur visite en 2003. Les autres villes sont Alcalá de Henares, Boadilla del Monte, Las Palmas de Gran Canaria, Ciudad Real, Alicante et Jaén.

À Medellín (Colombie), vous pouvez trouver la Aéroport Jean Paul II, un parc aquatique proposant une multitude d'offres et d'installations à ses visiteurs. En 1995, l'aéroport de Cracovie, deuxième aéroport le plus fréquenté du pays, a changé de nom, passant de Aéroport de Cracovie-Balice à celle de Aéroport international John Paul II de Cracovie-Baliceen l'honneur du pape polonais qui a passé plusieurs années de sa vie à Cracovie. Pour des raisons commerciales, le nom officiel a été raccourci en 2007 à Aéroport John Paul II de Cracovie.

De même, l'aéroport de l'île de Sao Miguel, dans les Açores (Portugal), s'appelle actuellement Aéroport John Paul IIen l'honneur du pape pèlerin, qui a visité les Açores dans les années 1990.

-Péninsule Jean Paul II, île Livingston (Antarctique). Il s'agit d'un péninsule couverte de glace sur la côte nord de l'île Livongston dans les îles Shetland du Sud, Antarctiquequi borde le Hero Bay l'est et le Baie de Barclay à l'ouest. Le nom a été choisi en l'honneur du pape Jean-Paul II pour sa contribution à la paix mondiale et à la compréhension entre les peuples.

-Pont Jean Paul II, Gran Concepción (Chili). Le pont Jean-Paul II, anciennement connu sous le nom de "Nouveau pont", est le pont le plus important de l'Europe. pont la plus grande route de Chili. Il mesure 2 310 mètres de long et traverse transversalement le Rivière Bío-Bío à l'apogée des communes de Concepción y San Pedro de la Paz

Cinéma, théâtre...

Il existe un certain nombre de films consacrés au pape polonais, notamment Le bain du Pape, Karol : le pape, l'homme, Un homme qui est devenu pape, L'enfant et le pape, N'aie pas peur : la vie de Jean-Paul II.

Saint Jean-Paul le Grand lui-même, en vertu du talent communicatif et artistique qui l'avait accompagné dès sa jeunesse, a composé une pièce de théâtre en 1956, L'atelier d'orfèvrerie, a "méditation sur le sacrement du mariage, parfois exprimée sous la forme d'un drame".. Il s'agit de l'amour et du mariage à travers l'histoire de trois couples. Elle a également été filmée.

Lire la suite
En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.