Évangélisation

Fr Casey : "J'espère offrir un contenu de qualité qui aidera les gens à rencontrer le Christ".

Le père Casey est prêtre depuis 2019. Il est connu pour parler de sa vie et des questions d'actualité dans l'Église à travers les médias sociaux, notamment sur YouTube sur sa chaîne Rompre avec l'habitude.

Paloma López Campos-13 décembre 2022-Temps de lecture : 4 minutes
Père Casey

Père Casey dans une de ses vidéos sur YouTube.

Casey Cole a obtenu son diplôme en 2011, l'année même où il a rejoint l'Ordre franciscain. Le jeune Américain prêche en ligne depuis des années. Son travail touche des milliers de personnes rien que sur l'internet. YouTube votre chaîne Rompre avec l'habitude compte déjà 270 000 abonnés.

L'objectif, tel qu'il le décrit, est d'offrir des réflexions personnelles et des explications dans une perspective catholique et franciscaine aux chrétiens qui souhaitent devenir de meilleurs disciples du Christ et discerner leur vocation. Le Père Casey a donné une interview à Omnes dans laquelle il parle de sa prédication en ligne.

Comment avez-vous eu l'idée de créer une chaîne YouTube ? Vos supérieurs ont-ils mis des obstacles sur votre chemin ?

-J'ai commencé à poster des vidéos sur YouTube à l'été 2015, lorsqu'un autre frère franciscain et moi avons voyagé de la Californie à Washington D.C. Nous voulions montrer à quoi ressemble la vie franciscaine et donner de la visibilité aux frères franciscains que nous avons rencontrés sur la route. Nous voulions montrer ce qu'est la vie franciscaine et donner une visibilité aux frères franciscains que nous avons rencontrés en chemin. Ensuite, j'ai commencé à enregistrer des réflexions, des explications et des petits documentaires sur la vie des frères.

Mes supérieurs ont toujours soutenu mon travail.

Vous abordez des sujets controversés. Vous avez réalisé une vidéo sur l'industrie du porno, puis vous avez parlé de ce que les protestants font de bien, de ce qu'ils font de mal... Et vous utilisez des titres de vidéos très provocants : "Ne soyez pas prêtre", "Jésus avait un corps superbe", "Les martyrs l'ont eu facile", etc. Pourquoi faites-vous cela ? N'avez-vous jamais pensé que cela pouvait prêter à confusion ?

-Nous vivons à une époque où nous sommes tous surchargés de médias. Entre YouTube, TikTok, Instagram et toutes les autres plateformes médiatiques, nous sommes tous... streaming, Il y a plus de contenu à consommer qu'il n'y a de temps pour le regarder. Par conséquent, attirer les utilisateurs devient très compétitif. Si vous n'utilisez pas des titres et des couvertures de vidéos qui attirent immédiatement les gens vers le contenu, les projets tombent dans l'oubli.

Il est important de noter quelque chose en termes de l'idée de clickbait. Il y a ceux qui utilisent des titres ou des couvertures de vidéos offensants pour provoquer les gens, mais leur contenu ne parle alors jamais de ce qu'ils ont délibérément mis en place ; il y a aussi ceux qui utilisent des tactiques créatives et modernes qui sont efficaces pour attirer les gens vers des sujets à approfondir. Je ne fais jamais le premier. J'aime prendre la controverse et répondre par des réponses approfondies et logiques.

Que pouvons-nous attendre de votre chaîne Rompre avec l'habitude à l'avenir ?

-Il est difficile de savoir. Rompre avec l'habitude a évolué plusieurs fois au cours des sept dernières années et je pense qu'il continuera à changer. Mon espoir est de fournir un contenu de bonne qualité qui fasse réfléchir les gens et les rapproche du Christ et de son Église. Le paysage des médias numériques évolue, tout comme la façon dont je présente les choses.

Vous avez effectué une tournée très particulière cet été, une tournée liée au baseball. Comment cela s'est-il produit ? Quel en a été le résultat ?

-La tournée a été un succès retentissant. Un autre frère et moi avons parcouru le pays pour évangéliser dans les stades de la Major League Baseball. L'idée était de rencontrer les gens là où ils se trouvent, d'être un témoin public au milieu de la rue.

Les catholiques n'étant pas une majorité religieuse aux États-Unis, quelles sont les relations entre l'Église et les autres religions, et entre les catholiques et les autres dénominations chrétiennes ?

-Partout où il y a des personnes de religions différentes, il y aura des tensions. Les États-Unis ne font pas exception. Mon expérience, cependant, a été à la fois positive et négative, et je crois que les protestants aident les catholiques à devenir plus forts dans la foi. Là où les catholiques sont minoritaires, le besoin de comprendre sa foi et de se rassembler davantage en tant que communauté est plus grand.

Allez-vous participer aux JMJ 2023 ? Si vous y allez, comment vous y préparez-vous ?

-Je n'ai pas l'intention d'y participer pour le moment. Je prie pour que ce soit une expérience très enrichissante pour ceux qui y participent.

Quelle est, selon vous, la chose la plus importante que vous faites en tant que prêtre ?

-Du mieux que je peux, j'écoute. Étant donné l'essence naturelle des sacrements de la vie chrétienne et la rareté des prêtres, il est très facile pour les chrétiens de surestimer un prêtre et ses mérites, en supposant qu'il sait tout et peut tout faire tout seul. Les meilleurs prêtres sont ceux qui passent le plus clair de leur temps à écouter et à apprendre des autres.

Quelle est la meilleure chose dans le fait d'être un frère franciscain ?

-La meilleure (et la pire) chose dans la vie franciscaine est la fraternité. Vivre avec des hommes d'âges et de cultures différents, avec des perspectives différentes sur l'église et les loisirs, est une bénédiction, mais c'est rarement facile.

Quelle est l'idée fausse que les gens se font des frères ?

-Nous ne sommes pas des moines. Les frères sont membres d'un ordre mendiant, ce qui signifie que nous voyageons et mendions, plutôt que de vivre dans les limites du monastère. Notre vie est dans le monde.

Récemment, lors de l'assemblée plénière des évêques américains, le nonce apostolique a posé une question sur la situation actuelle de l'Église et la direction qu'elle prend. Comment y répondriez-vous de votre point de vue ?

-En ce moment, nous sommes une Église très divisée qui a perdu de vue ses fondements. Nous voyons trop souvent des membres de l'Église adhérer à des partis politiques plutôt qu'à la mission de l'Évangile. Certains sont des témoins de la réconciliation et de l'espoir, mais trop nombreux sont ceux qui sont impliqués dans les valeurs de ce monde.

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.