Famille

Amaya AzconaLa relation entre Red Madre, Caritas et les paroisses est intense".

Dans son exhortation programmatique Evangelii gaudium (La joie de l'Évangile), le pape François a appelé à "a un nouveau protagonisme de chacun des baptisés". (n. 120). Omnes s'est entretenu avec Amaya Azcona, directeur général de l'Office de l'harmonisation dans le marché intérieur. Fondation Mother Networkqui explique la collaboration entre CaritasL'"Église qui se soucie", et Red Madre, qui aide les femmes enceintes, en particulier les grossesses non planifiées.

Francisco Otamendi-22 août 2022-Temps de lecture : 4 minutes

Au cours du récent voyage apostolique au Canada, le pape François a eu des gestes et des attitudes qui ne sont pas passés inaperçus. Parmi ceux-ci gestesIl convient de noter que le 26 juillet, en la fête de Saint Joachim et Sainte Anne, avant la célébration de la messe dans l'église de Saint Jean et Sainte Anne, en la fête de Saint Jean et Sainte Anne. EdmontonFrançois a pu faire le tour du stade dans la papamobile, et saluer et embrasser une vingtaine de bébés devant plus de 50 000 personnes présentes. 

Les questions de la famille et de la vie dans la société civile et de la vie de l'Église sont des sujets pour lesquels les diocèses et les paroisses ont besoin d'experts, comme c'est le cas pour tant de choses. Nous parlons de coresponsabilité des laïcs, comme vous pouvez le voir dans le numéro spécial du numéro d'été d'Omnes. 

Amaya Azcona est depuis des années la directrice générale de la Fondation Red Madre, une entité qui, pour la seule année 2020, s'est occupée de 49 535 femmes enceintes et jeunes mamans, soit 17 690 de plus que l'année précédente, et qui souligne dans ses Mémoire que 8 femmes enceintes sur 10 ayant des doutes et qui sont entrées en contact avec Red Madre ont poursuivi leur grossesse, car elles ont reçu le soutien dont elles avaient besoin. 

Soutien aux femmes enceintes

La question d'Omnes à Amaya Azcona est simple. En tant qu'entité non confessionnelle et ne faisant pas partie de l'organisation ecclésiastique, quelle est sa relation avec les diocèses et les paroisses ? Ou n'y a-t-il aucune relation ?

"Je vous réponds, car c'est une activité régulière de Red Madre", répond Amaya Azcona. "Red Madre" est une fondation de droit civil et non confessionnelle. Mais comme nous sommes un réseau, nous travaillons en réseau avec d'autres organisations, civiles ou confessionnelles, publiques ou privées. L'Église catholique est une organisation importante avec laquelle nous travaillons régulièrement. Nous avons une excellente relation. D'une part, le curé, les prêtres, peuvent nous adresser les femmes qui ont des difficultés à accompagner leur grossesse, qui ont des doutes sur la poursuite de celle-ci. En fait, les paroisses nous envoient régulièrement des femmes enceintes pour que nous puissions les accompagner". 

"Nous orientons également de nombreuses femmes, une fois qu'elles ont accouché et que leur carrière est plus stable, vers Cáritas, avec qui nous avons une relation directe dans pratiquement toute l'Espagne", ajoute-t-elle. "Dans toutes les associations de Red Madre, parfois nous envoyons des familles pour leur donner de la nourriture, d'autres fois Cáritas de Vallecas me demandent un chariot pour les jumeaux. Du petit au grand. Oui, toujours avec une très bonne relation. Ceci en matière d'assistance". 

"Il faut dire aussi que dans certaines villes, nous sommes accueillis dans des paroisses. Parce qu'ils avaient plus qu'assez d'espace, parce qu'il y a une amitié entre le curé et la personne qui a lancé Red Madre. À Cáceres, par exemple, nous sommes dans une paroisse, et parfois l'Église catholique nous donne des locaux pour que nous puissions mener à bien notre mission", rapporte Amaya Azcona.

Défendre la maternité, défendre la vie

Le directeur général de la Fondation Red Madre fait maintenant référence aux aspects de formation, dans des domaines tels que la prévention de l'avortement, l'éducation affectivo-sexuelle, etc. et à sa mission. "Il est fréquent que les porte-parole des associations et moi-même, plus particulièrement, soyons invités à donner des formations. Tant dans les universités catholiques que dans les universités civiles, et dans les paroisses. Par exemple, le CEU nous invite régulièrement, et j'ai personnellement apporté mon témoignage lors de congrès sur les catholiques et la vie publique. L'année où ils ont consacré la vie, nous avons animé un atelier avec Red Madre, car ils sont intéressés par notre mission de défense de la maternité et de la vie auprès de leur peuple. Il existe une relation importante avec l'ACdP".

"Et puis dans les paroisses, c'est très normal qu'on y aille. La dernière s'est déroulée dans une paroisse de Malaga et portait sur la manière d'aborder la nouvelle d'une grossesse non planifiée et d'aider cette femme qui traverse une situation compliquée. Un catholique ne peut ni ignorer ni rester silencieux.", souligne Amaya Azcona. 

"Nous parlons à partir de notre message, disons non confessionnel, mais qui est totalement imbriqué dans ce que défend l'Église : la vie humaine dans le sein de la mère, de la fécondation à la mort naturelle", explique le responsable de la Fundación Red Madre.

Prévention et accompagnement post-avortement

"Nous utilisons des arguments de la raison, de la biologie, de la sociologie, de l'économie, qui aident aussi les catholiques dans leur préparation. Il est très normal que je prenne la parole à l'université de Navarre et à d'autres. À l'université catholique d'Avila, par exemple, ils m'ont nommée conseillère de la chaire Santa Teresa pour les femmes, avec d'autres personnes. Il est également courant qu'ils invitent Benigno Blanco, le promoteur de Red Madre, moi-même, etc., pour donner une formation très spécifique sur la défense des femmes en tant que mères, non seulement dans la vie privée mais aussi dans la vie publique, car la maternité est un bien public".

"D'un autre côté", ajoute Amaya Azcona, "ils me demandent beaucoup de formations sur les conséquences de l'avortement, comment le prévenir, et comment accompagner les femmes qui ont avorté". L'Église a des programmes d'accompagnement post-avortement, et parfois ils m'invitent à donner la partie formation, peut-être plus un accompagnement psychologique dans la période post-avortement".

"Par exemple, les catholiques ne peuvent ignorer les situations de grossesse non planifiée", explique-t-il. "Nous devons aider cette femme, ou cet homme qui dit avoir mis sa petite amie enceinte. En Espagne, le nombre d'avortements diminue en chiffres bruts [le nombre d'avortements s'élevait à 88 000 en 2020, d'après sources officiel], car il y a moins de femmes en âge de procréer, mais il augmente en proportion des femmes enceintes.

Diagnostic prénatal

Nous avons également parlé avec Amaya Azcona des diagnostics prénataux, par exemple de malformation, auxquels plus ou moins la moitié des parents renoncent et avortent. "Une tragédie, dit l'expert. Mais nous laisserons ce sujet pour une autre fois, car l'espace est limité.

Elle souhaite simplement rappeler que Red Madre s'appuie également sur les institutions religieuses qui disposent de maisons ou d'appartements pour les femmes enceintes ou les mères qui viennent d'accoucher.

L'auteurFrancisco Otamendi

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.