Évangélisation

Témoignages de familles, encouragements du congrès de l'UEC

L'importance de la famille dans la transmission de la foi a été mise en évidence ce week-end lors de la conférence de presse de la Commission européenne. Congrès sur les catholiques et la vie publique La CEU, avec le témoignage de personnes comme l'archiduc Imre de Habsbourg-Lorraine ou le Chilien qui préside la plateforme mondiale "Réseau politique pour les valeurs", José Antonio Kast. Le Nord-Américain Richard Reinsch a déclaré qu'il y a "une tentative de redéfinition de la famille".

Francisco Otamendi-21 novembre 2022-Temps de lecture : 5 minutes
Les catholiques et la vie publique

C'est ce qu'a annoncé le directeur du congrès, Rafael Sánchez Saus. Cette année, le Événement CEU aurait "un caractère testimonial marqué", essentiel dans la transmission de la foi. "Il ne s'agit pas de regarder le passé avec nostalgie, mais d'interpréter un patrimoine vivant qui devient une mission consciente de la grandeur que nous avons reçue", a-t-il ajouté. Lydia JiménezLe directeur général des croisades de Santa Maria, lors de la présentation. Et c'est ce qui s'est passé.

Nous proposons la foi. Transmettre un héritage", tel était le thème de la réunion de ce week-end, organisée comme à l'accoutumée par la Commission européenne. Association catholique des propagandistes (ACdP) et le Fondation de l'université CEU de San Pablo. Kenneth Simon Center for American Studies of the Heritage Foundation, Richard Reinsch ; le président de la Fraternité européenne, l'archiduc Imre de Habsbourg-Lorraine, le peintre Augusto Ferrer-Dalmau, et le prieur de l'abbaye de la Vallée des morts, Santiago Cantera, parmi les intervenants. 

"Amitié avec Jésus-Christ

La contribution de la foi des laïcs est "décisive" pour le présent et l'avenir de l'Église et de la société, "et il n'y a pas de place pour le découragement et le pessimisme dans cette société sécularisée, et nous allons de l'avant avec la joie de l'Évangile", a déclaré le nonce de Sa Sainteté en Espagne, Mgr. Bernardito Auza, qui a transmis un message du pape François au congrès, encourageant chacun à être "des agents de la nouvelle évangélisation, en faisant preuve d'audace face à la culture du jetable et en les invitant à intensifier leur amitié avec Notre Seigneur Jésus-Christ".

Le titre du congrès répond à l'appel du Pape "à donner la primauté à Dieu et à revenir à l'essentiel", et "la foi est proposée et non imposée", a souligné le conseiller national de l'ACdP et archevêque émérite de Burgos, Fidel Herráez. Marcelino Oreja, vice-président de l'ACdP et de la Fondation universitaire San Pablo CEU, et ancien ministre, a souligné que "face au défi auquel l'Église est confrontée, un renouvellement de la foi est nécessaire".

En conclusion, le président Alfonso Bullón de Mendoza a souligné qu'il existe deux dimensions intimement liées, celle qui naît d'une présence toujours présente et celle qui résulte d'un héritage et d'une histoire, qui forment "l'Église, qui est la demeure de Dieu".

Les enfants, "un cadeau incroyable

Les références de José Antonio Kast à sa famille ont été abondantes et importantes dans son discours, comme ce fut le cas, dans un contexte différent, le contexte européen, dans le discours de clôture de l'archiduc Imre de Habsbourg-Lorraine. José Antonio Kast est le fils d'émigrants allemands au Chili, le plus jeune de dix enfants, il est marié à Pia depuis 31 ans et appartient au Mouvement de Schoenstatt.

Le politicien a indiqué qu'en 1995, 80 % de la population d'Amérique latine se déclarait catholique, alors qu'en 2018, ce pourcentage était tombé à 59 %, avec une baisse de la participation des catholiques à la messe dominicale, et des vocations.

Selon lui, cela est dû en grande partie au fait qu'en Amérique latine, "la famille, le mariage entre un homme et une femme, le droit à la vie et à l'éducation n'ont pas été défendus avec suffisamment de force", et "l'éducation de nos enfants nous a été confisquée par l'État". "La famille est le noyau fondamental de la société", a-t-il souligné.

Dans cette ligne, il a encouragé les catholiques "à ne pas s'exclure de toute politique publique, nous avons beaucoup à apporter de notre foi. Défendons nos idées sans peur et sans complexe, car ce sont elles qui nous permettront de construire une Amérique latine en paix et en liberté". Kast a souligné que "ces dernières décennies, nous n'avons pas trouvé de formules cohérentes pour croître dans l'éthique sociale et politique conformément à l'Évangile, avec une réponse intégrale". "Nous n'avons pas su enthousiasmer les gens pour la richesse du mariage et de la famille".

"Avec Pia, qui m'accompagne ici, on nous dit : c'est terrible, neuf enfants ! Et nous leur disons, mais ils sont un cadeau incroyable, nous les invitons tous à voir ce qu'est une grande famille". [...]

À la fin de son discours, M. Kast a encouragé à "faire confiance au Seigneur", à participer aux médias, à découvrir ses forces et ses faiblesses, à transformer les réseaux sociaux en liens personnels et à "perdre la peur du ridicule". "Dieu nous aime, Dieu n'échoue pas", a-t-il conclu.

L'Europe, "sans essence chrétienne

Le jeune archiduc Imre de Habsbourg-Lorraine, président de la Fraternité européenne et gestionnaire de fortune, est l'arrière-petit-fils du bienheureux Charles de Habsbourg-Lorraine, ancien empereur d'Autriche-Hongrie, béatifié par saint Jean-Paul II en 2004. Il est marié et attend son cinquième enfant avec l'archiduchesse, qui était également présente dans l'auditorium de l'établissement d'enseignement.

Imre de Habsbourg-Lorraine a analysé le rôle des chrétiens en Europe, et a fait remarquer que "La meilleure chose qu'un chrétien puisse faire aujourd'hui est de témoigner de la foi et de transmettre à la prochaine génération le riche héritage spirituel et culturel qui nous a été donné.. "Pour ma famille, les Habsbourg, cette question de la transmission du patrimoine a toujours été essentielle", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, il n'y a pas de patrimoine matériel à transmettre, car tous nos biens ont été confisqués après la Première Guerre mondiale, mais il y a la tradition et les principes familiaux"..

L'archiduc a déclaré que "L'Europe ne peut être comprise sans tenir compte de ses racines, sinon nous ne pouvons pas comprendre sa vocation".et a souligné l'importance des cathédrales et des églises dans les villages de toute l'Europe, car "disent quelque chose d'important sur l'impact que le christianisme a eu pendant des siècles, et continue d'avoir, sur l'histoire européenne"..

Courage" et "héroïsme" requis

"Nous assistons aujourd'hui à une Europe dépouillée de son essence chrétienne. Il est essentiel, plus que jamais, de redécouvrir ce qu'est vraiment l'Europe, de retrouver son âme".. L'archiduc a mis en évidence cinq piliers clés qui façonnent le rôle des chrétiens aujourd'hui : "être enraciné dans le Christ ; savoir d'où nous venons ; développer l'esprit critique ; participer et être soutenu dans une communauté forte ; et ne pas avoir peur d'être un signe de contradiction, en défendant la vérité, quel qu'en soit le prix"..

En conclusion, Imre de Habsbourg-Lorraine a rappelé que "Nous sommes appelés à agir comme des minorités créatives, capables de changer le cours de l'histoire. [citant le pape émérite Benoît XVI]. "Notre foi et la vérité que nous détenons sur la personne humaine sont notre trésor".. "Nous avons le devoir de partager ce trésor avec tout le monde, et à tous les niveaux de la société. C'est une période qui exige un grand courage et, parfois, de l'héroïsme. Heureusement, le chrétien est toujours plein d'espoir et sait que, finalement, le Bien l'emportera"..

Individuel et communautaire

La veille, Richard Reinsch a mis en garde contre la culture Woke dans sa conférence, notant que "sous le Wokeisme, les traits qui définissent une communauté décente, tels que le pardon, l'humilité et le compromis, ne seront pas possibles, et ceux qui les suggèrent seront accusés de racisme. La constitution de justice sociale du despotisme nourrirait un État construit dans un seul but : vider de leur substance les libertés dont jouissent actuellement les Occidentaux. Si le libéralisme de gauche a toujours été en guerre contre l'État de droit et l'État restreint, la culture du wok détruira toutes les notions de droit établies ou limitées".

Le directeur du B. Kenneth Simon Center de la Heritage Foundation a également souligné que les racines de la politique identitaire se trouvent dans l'épistémologie, l'anthropologie et l'opposition à Dieu du marxisme : "La liberté selon le marxisme exige avant tout une égalité intégrale. L'individu est radicalement subordonné à la communauté et sa liberté dépend de la transformation de la structure de l'ensemble de la communauté par l'élimination de la famille, de la religion, de la nation, de l'armée, entre autres institutions vitales.

Le dernier jour du Congrès, qui coïncidait avec la solennité de Jésus-Christ Roi de l'Univers, une messe a été célébrée par le cardinal-archevêque de Madrid, Monseigneur Carlos Osoro, avant d'être clôturée par le directeur, Rafael Sánchez Saus, et le président de l'ACdP et de la Fondation CEU, Alfonso Bullón de Mendoza.

Le site Manifeste La dernière partie contient un appel à proposer la foi, à transmettre un héritage, et se termine par une citation du père Ángel Ayala : "Si nous sommes des hommes d'action, nous serons optimistes et généreux, car Dieu ne bénit pas les regrets, mais les sacrifices et le travail".

L'auteurFrancisco Otamendi

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.