Évangélisation

"La vie de Carmen Hernández représente l'histoire de l'Église au XXe siècle".

Carmen Hernández est plus proche des autels. Le 4 décembre, l'Université Francisco de Vitoria accueillera la session solennelle d'ouverture de la phase diocésaine de la cause de béatification et de canonisation du Serviteur de Dieu. A cette occasion, nous avons interviewé Aquilino Cayuela, auteur de la biographie Carmen Hernández (BAC, 2021)

Maria José Atienza-4 décembre 2022-Temps de lecture : 4 minutes

Le 19 juillet 2016, il est décédé à Madrid. Carmen Hernández. Cofondatrice du Chemin Néocatéchuménal, collaboratrice irremplaçable de Kiko Argüello, cette femme originaire d'Ólvega (Soria) est en passe de devenir la première sainte liée au Chemin Néocatéchuménal.

Ce travail apostolique qui a commencé dans les bidonvilles de la banlieue de Madrid est aujourd'hui une réalité, un chemin par lequel des centaines de milliers de personnes rencontrent Dieu et vivent leur foi.

Aquilino Cayuela

Aquilino Cayuela est l'auteur de la biographie Carmen Hernándezpublié par la Biblioteca de Autores Cristianos en 2021.

Ce professeur de philosophie morale et de politique à l'Universitat Abat Oliba CEU souligne "la constance et l'intensité de son amour pour Jésus-Christ, à tout moment, dans les ténèbres et dans les joies" dans la vie du co-initiateur du Chemin Néocatéchuménal.

Écrire la biographie d'une personne que beaucoup considèrent comme une sainte est toujours délicat, surtout lorsque ceux qui l'ont connue de près seront ses lecteurs. Qu'est-ce que l'écriture de la biographie de Carmen a signifié pour vous ?

Pour moi, c'était d'une part un honneur et d'autre part une grande responsabilité. J'ai été l'initiateur, avec Kiko Arguello, de la l'une des plus importantes réalités ecclésiastiques après le Conseil. C'était en effet une tâche délicate que j'ai essayé de mener à bien avec la plus grande rigueur.

J'ai essayé de le faire avec objectivité et équilibre. Carmen, en quelque sorte, était la grande inconnue, elle était timide et réservée et avait une expérience très riche de Jésus-Christ et de l'Église, avant de rencontrer Kiko, que presque personne ne connaissait bien. 

Comment définiriez-vous Carmen Hernández ?

-Elle était une femme de grande personnalité et d'initiative. Depuis son enfance, elle s'est toujours caractérisée par un amour intense pour le Christ et l'Église. Elle était également une femme agitée et non-conformiste, dotée d'une forte personnalité, d'une forte vocation missionnaire et de réformisme. Sa propre vie et sa recherche sont exemplaires, dans le sens où elles représentent l'histoire de l'Église au XXe siècle, son renouveau et tout l'environnement de Vatican II.

La vie de Carmen Hernández n'a pas été facile. Quels sont les points de sa vie qui sont les clés de la femme catéchiste et missionnaire que nous avons connue ?

Ce sont précisément les tournants de sa vie : lorsque, jeune fille, elle a éprouvé des difficultés à suivre sa vocation missionnaire et s'est heurtée à l'opposition de son père. Plus tard, lorsque les Missionnaires de Jésus-Christ ne lui ont pas permis de continuer. Et puis l'intensité de sa rencontre avec Jésus lors de son premier voyage en Terre Sainte.

Leur rencontre providentielle avec Kiko et leur décision de le rejoindre dans une expérience de catéchuménat, qu'ils ont eux-mêmes commencé à porter d'abord en Espagne et, un peu plus tard, en Italie et dans d'autres pays.

La réussite de son propre chemin d'initiation chrétienne est une responsabilité sérieuse pour elle et elle connaît des moments d'anxiété.

Carmen a été pour beaucoup la femme de l'ombre, mais la réalité et la portée du Chemin Néocatéchuménal ne peuvent être comprises sans elle. Qu'apporte Carmen au charisme initié par Kiko Argüello ?

-En fait, il y avait une importante complémentarité entre eux. Elle apporte la liturgie, le renouveau de Vatican II, la compréhension biblique en lien avec la traduction hébraïque, la prière et le rôle des femmes dans l'Église aujourd'hui.

Maintenant que la cause de béatification et de canonisation de Carmen est une réalité, en quoi Carmen est-elle un exemple pour les fidèles d'aujourd'hui ?

Je crois qu'il y a différents aspects que chacun peut contempler dans sa biographie, mais ce qui ressort est la constance et l'intensité de son amour pour Jésus-Christ, à tout moment, dans les ténèbres et dans les joies.

carmen hernandez

Ensuite, son amour pour l'Église et le pape, son esprit de renouveau et sa vocation missionnaire sincère, qui font d'elle une femme très audacieuse. Sa franchise est également remarquable. Elle est persévérante dans la prière et a un lien fort avec les Écritures. C'est une personne très authentique dans sa vie et dans son travail, elle a voulu de tout cœur renouveler l'Église de ce temps pour que les hommes et les femmes puissent rencontrer l'amour de Dieu en Jésus-Christ.

Enfin, sa proposition de féminité est un modèle très intéressant.

Béatification et canonisation

Le 4 décembre, l'Université Francisco de Vitoria accueillera la séance solennelle d'ouverture de la phase diocésaine de la cause de béatification et de canonisation de la Servante de Dieu Carmen Hernández.

La session, présidée par l'archevêque de Madrid, le cardinal Carlos Osoro, verra la participation de l'équipe internationale du Chemin Néocatéchuménal, Kiko Argüello, Mario Pezzi et Ascensión Romero, et du postulateur, Carlos Metola. En outre, il y aura la prestation de serment du tribunal délégué pour cette cause, composé du délégué épiscopal pour les causes des saints à Madrid, Alberto Fernández ; du promoteur de justice Martín Rodajo, et des notaires assistants Ana Gabriela Martínez, R. C. et Mercedes Alvaredo.

Comme l'explique le postulateur de cette cause, Carlos Metola à OmnesLa réputation de sainteté de Carmen Hernández a commencé au moment de sa mort : "Dans de nombreuses régions du monde, on est convaincu que Carmen a vécu sa vie dans la sainteté : pendant sa vie, juste avant sa mort et après sa mort". Tout cela a été documenté. Et aussi des visites à la tombe de Carmen, qui a déjà été visitée par plus de 35 000 personnes, principalement du Chemin Néocatéchuménal, mais aussi de nombreuses autres personnes qui ont appris à connaître Carmen et sa vie".

En collaboration avec
Voulez-vous des informations indépendantes, véridiques et pertinentes ?

Cher lecteur, Omnes rend compte avec rigueur et profondeur de l'actualité religieuse. Nous faisons un travail d'investigation qui permet au lecteur d'acquérir des critères sur les événements et les histoires qui se produisent dans la sphère catholique et dans l'Église. Nous avons des signatures vedettes et des correspondants à Rome qui nous aident à faire ressortir les informations de fond du bruit médiatique, avec une distance et une indépendance idéologiques.

Pour faire face aux nouveaux défis d'un paysage médiatique en mutation et d'une réalité qui demande réflexion, nous avons besoin de votre soutien.

En collaboration avec
Plus sur Omnes
Bulletin d'information La Brújula Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez chaque semaine les dernières nouvelles traitées d'un point de vue catholique.